Le Sherbrookois Dany Champagne s’envolera vers Zagreb pour assister à la finale de la Coupe du monde à la place Ban-Jelacic.

Partir pour Zagreb sur un coup de tête

Dire que Dany Champagne est un grand adepte de l’équipe nationale de Croatie serait un euphémisme. Le Sherbrookois, entraîneur bénévole au Mistral, a décidé sur un coup de tête qu’il allait assister à la finale de la Coupe du monde en Croatie et s’est tourné vers le sociofinancement pour y arriver.

« Quand j’écoutais le match de mercredi contre l’Angleterre et que j’ai vu que la Croatie l’emportait, ça venait de confirmer que quelque chose de spécial se passait. Tout de suite j’ai su que je devais aller vivre ça avec les Croates et je me suis occupé de réserver les billets », a-t-il indiqué.

Le premier obstacle auquel M. Champagne a été confronté est celui de la réaction de sa femme qui ne voulait pas qu’il dépense près de 3000 $ pour une telle aventure improvisée.

Décidément motivé à pouvoir encourager son équipe préférée en Croatie coûte que coûte, M. Champagne s’est tourné vers une campagne de sociofinancement dans laquelle il allait échanger les dons contre du bénévolat.

« En 5 heures, j’ai réussi à atteindre le montant de 3000 $. Je ne voulais pas demander à mes amis de cotiser dans le vide pour un projet personnel, c’est pour cette raison que j’ai décidé d’offrir du temps en échange. Je dois donc 300 heures à mes donateurs. Je vais devoir nettoyer des gouttières, peinturer des clôtures et plein d’autres tâches », a-t-il expliqué.

Dany Champagne quittera samedi pour rejoindre Zagreb dimanche, tout juste à temps pour rejoindre la place Ban-Jelacic à Zagreb pour la finale contre l’équipe de France.

Belle histoire d’amour 

L’admiration du Sherbrookois pour l’équipe croate a débuté dans son adolescence, alors qu’il est tombé sur un magazine de soccer mettant en vedette un joueur portant l’uniforme en damier rouge et blanc.

« Je me souviens qu’à ce moment-là je suis tombé en amour avec le maillot de cette équipe. C’est parti de l’amour du maillot et maintenant je suis un adepte du pays en entier. J’allais à la bibliothèque lire sur la Croatie, je naviguais sur Google Street View dans les rues du pays et j’ai commencé à regarder les matchs », a expliqué M. Champagne.

Il a même développé un attachement pour les équipes européennes dans lesquelles ses joueurs croates préférés évoluent.

Ce qu’il apprécie particulièrement de son équipe, c’est sa combattivité sur le terrain et l’énergie déployée par les partisans à chaque rencontre.

C’est un rêve qui se réalisera pour lui, alors qu’il festoyera auprès des siens, pendant que la rencontre historique se disputera. « Je vais vivre un moment exceptionnel à un endroit complètement incroyable. Puis je retournerai au boulot lundi comme d’habitude », a-t-il lancé.