Le gardien de Sudbury Owen Kilganon était de passage à Sherbrooke la semaine dernière pour participer au camp de perfectionnement HockeyPerfo d’Alexandre Carrier.

Owen Kilganon est charmé par les Cantonniers

L’Ontarien Owen Kilganon aura enfilé l’uniforme des Cantonniers quelques fois seulement, mais il aura eu le temps de tomber en amour avec l’équipe. Celui qui était gardien d’urgence au tournoi de la coupe Telus à Sudbury a fait un voyage en Estrie pour s’entraîner avec Alexandre Carrier, responsable des cerbères des Cantonniers de Magog.

« J’ai remplacé pour les Cantonniers de Magog lors de la coupe Telus et Alexandre m’a invité à son camp pour me remercier, explique Kilganon dans un français presque parfait. J’ai accepté tout de suite. Je me sens comme un Cantonnier. À la seconde que je suis entré dans la chambre, les gars m’ont tout de suite accepté », sourit le gardien qui était logé à l’Université de Sherbrooke pour la semaine.

Le jeune homme qui joue pour les Wolves de Sudbury dans la division midget AAA mineur a profité de son passage à Sherbrooke pour améliorer ses techniques. « C’est différent ici. Le personnel d’entraîneur est différent. Ils sont très bons. J’apprends des choses », a confirmé le jeune cerbère de 16 ans qui est accompagné de son père et de sa grand-mère, assurant qu’il n’en est pas à sa dernière visite dans la Belle Province.

Alexandre Carrier a tout de suite vu que Owen Kilganon avait apprécié son expérience avec la troupe magogoise. « Il était content de venir aider les Cantonniers. Quand on a terminé le tournoi, je le voyais réagir à toutes les publications des Cantonniers de Magog sur les réseaux sociaux. Il a commencé à me suivre. Je lui ai proposé de venir passer la semaine avec nous au camp HockeyPerfo. Ça n’a pas pris de temps avant qu’il accepte », se réjouit celui qui occupe également le rôle d’entraîneur des gardiens pour les Saguenéens de Chicoutimi.

Pas le seul à venir de loin

Owen Kilganon n’était pas le seul gardien à venir de loin. En effet, deux cerbères de Calgary sont également débarqués à Sherbrooke pour suivre les conseils de Carrier.

Le Québécois Vincent Duplessis, qui joue dans la Ligue de hockey de la Colombie-Britannique, était aussi de la partie. Le gardien de 19 ans s’est loué un appartement à Sherbrooke afin de s’entraîner avec Alexandre Carrier, qu’il a connu lorsqu’il a joué pour le Bishop’s College School.


« Je me suis blessé au sixième match de la saison, raconte Duplessis. Je me suis disloqué l’épaule. J’ai été absent tout au long de la campagne. Ça a été difficile, mais j’ai accepté et j’ai décidé de passer à l’étape de m’améliorer. Je me concentre à 100 % sur le hockey cet été. Je vais courir le matin et je m’entraîne avec Alexandre le soir », commente le gardien qui caresse toujours le rêve de jouer dans la Ligue nationale de hockey.

« Je viens ici à cause de la chimie que j’ai avec Alexandre. Je crois en ses théories de gardien et je sais qu’il a confiance en moi. On fait de bons exercices de patin », résume Vincent Duplessis.