C'est maintenant officiel, l'équipe de football des Gaiters quitte le RSEQ pur joindre les rangs de la conférence des Maritimes.

«On est en mode sauvegarde de notre programme de football»

L'Université Bishop's a confirmé jeudi après-midi l'information publiée dans La Tribune voulant que son équipe de football évoluera en 2017 dans les Maritimes.
Les réactions ont été nombreuses à cette nouvelle jeudi.
Si les anciens joueurs du programme se disaient ouvertement contre le fait de joindre les rangs de la conférence des Maritimes, la direction des sports de Bishop's y voyait plutôt une opportunité qu'il fallait saisir.
Rappelons que l'équipe de football de l'Université Bishop's joindra les rangs de la conférence des Maritimes en 2017, en compagnie des universités comme Acadia, Mount Allison ou St-Francis-Xavier.
En avion
L'adjoint au directeur des sports de Bishop's Joey Sabo s'est entretenu longuement avec les joueurs en fin d'avant-midi jeudi afin de leur expliquer le plan de match de l'institution.
Les Gaiters voyageraient en avion pour aller disputer leurs matchs dans les Maritimes. On parle ici de quatre voyages et d'un autre, éventuel, en séries éliminatoires.
« On dépense annuellement environ 20 000 $ pour les voyages à l'intérieur du RSEQ. On estime qu'un budget de 200 000 $ à 225 000 $ serait nécessaire pour couvrir le tout. On va tenter l'expérience pour une période de trois à cinq ans, et on va voir par la suite », a indiqué M. Sabo.
« On a le même budget d'exploitation pour le programme football qu'il y a 10 ans. On a pas le choix, on doit être créatif. On joue notre existence en football, là. On comprend la réaction des gars associés au programme de football. C'est un choc. C'est parfois négatif. Laissons la poussière retomber, on va expliquer notre projet, voir le financement. Le statu quo n'est plus une option, c'est ce qu'il faut retenir. »
Les Gaiters peinent à suivre la compétition au football universitaire québécois; après avoir participé à la demi-finale québécoise en 2013, ils ont cumulé une fiche de 3-21 lors des trois saisons suivantes.
Ce n'est pas d'hier que l'Université Bishop's jongle avec la possibilité de joindre les rangs de la conférence des Maritimes.
Une question de charte
Depuis une dizaine d'années, les Gaiters peinent à suivre la cadence dictée par Montréal et Québec.
« Ça fait deux ans que ça se parle. Mais les Maritimes devaient pouvoir nous accueillir, ils devaient changer leur charte, en conséquence. Ce fut long. En premier lieu, il fallait évaluer combien on devait investir dans notre programme pour qu'il soit compétitif. On est venu à la conclusion, à la suite d'une analyse approfondie de LBB Strategy de Montréal, qu'un autre scénario était possible. On voulait une opportunité pour donner un match de foot aux amateurs. »
« Dès septembre dernier, on a scruté ça de très près. On a approché plusieurs anciens de Bishop's, des gens dans la communauté, pour voir la vision. Ils comprenaient la situation et nous supportaient là-dedans. On va regarder ce qu'on peut faire lors des 2-3 prochaines années, comment va le financement et tout et on va voir. »
La nomination d'un nouvel entraîneur-chef, pour succéder à Kevin Mackey, est prévue dans deux semaines.