La Tribune
Michel Giguère (derrière) appuie maintenant les entraîneurs du Torpedo, comme le Canadien David Nemirovsky, en chaussant les patins en plus d’être responsable vidéo pour l’organisation de la KHL.
Michel Giguère (derrière) appuie maintenant les entraîneurs du Torpedo, comme le Canadien David Nemirovsky, en chaussant les patins en plus d’être responsable vidéo pour l’organisation de la KHL.

Michel Giguère convaincu par l’expérience de la KHL

Jérôme Gaudreau
Jérôme Gaudreau
La Tribune
Tout a déboulé rapidement pour Michel Giguère. Ce qui ne devait être qu’un passe-temps pour l’ancien membre de l’organisation des Cantonniers de Magog est ensuite rapidement devenu un emploi à temps plein en Russie dans la KHL. Celui qui découpait simplement des séquences de jeu pour les publier sur Internet s’est d’abord vu offrir un poste de responsable vidéo à distance par le Torpedo de Nizhny Novgorod pour finalement se faire inviter sur place en occupant maintenant un rôle d’entraîneur adjoint.