Christopher Benoit (à droite) n’était pas en territoire inconnu jeudi matin à son premier entraînement avec sa nouvelle formation. L’attaquant de 20 ans connaît plusieurs de ses nouveaux coéquipiers, dont Yann-Félix Lapointe (à gauche).

Mercer de retour pour affronter le Phœnix

Alors que les joueurs du Phœnix de Sherbrooke tombent au combat un à la suite de l’autre, les Voltigeurs pourront quant à eux compter sur le retour de leur meilleur attaquant, Dawson Mercer, qui reviendra d’une suspension de six matchs juste à temps pour affronter le Phœnix vendredi à Drummondville.

L’espoir de première ronde au prochain repêchage de la LNH n’a pas disputé de parties depuis son geste posé sur le joueur des Foreurs de Val-d’Or Emil Lessard-Aydin, qui a encaissé un coup à la tête le 2 novembre alors qu’il n’était pas en possession de la rondelle.

«Les Voltigeurs ont quelques joueurs à surveiller et Dawson Mercer en fait partie tout comme Xavier Simoneau, admet l’entraîneur du Phœnix, Stéphane Julien. Mercer a un grand impact chez les Voltigeurs et c’est peut-être ce qui explique en partie les quatre dernières défaites de Drummondville. Il aura des jambes fraîches pour nous affronter. Les Voltigeurs n’ont pas disputé de mauvais matchs et la ligne est parfois mince entre la victoire et la défaite.»

Il s’agira d’un affrontement entre deux formations se trouvant en mode ajustement puisque le Phoenix ne semble pas satisfait de ses dernières sorties.

La perte de Félix Robert et de Bailey Peach affecte le rendement offensif du Phœnix, sans parler de l’absence de Vincent Anctil et de Xavier Parent. Ce dernier pourrait toutefois revenir au jeu à Drummondville. L’organisation sherbrookoise prendra une décision de dernière minute.

«On n’est pas contents de nos dernières sorties et on a travaillé beaucoup sur notre jeu défensif cette semaine, avance Stéphane Julien. Notre équipe n’avait pas la mauvaise habitude d’accorder beaucoup de tirs au but et récemment, notre structure défensive n’était pas hermétique. On est revenus à la base en espérant avoir corrigé le problème.»

Charles-Antoine Élément, Jacob Leblanc et Olivier Drouin ne seront toutefois pas en uniforme chez les Voltigeurs. Fabian Hochegger est pour sa part un cas incertain tout comme Kaylen Gauthier. Anthony Morrone devrait être le gardien partant.

Un joueur bien connu de son nouvel entraîneur

Acquis jeudi par le Phœnix dans une transaction avec le Drakkar, Christopher Benoit disputera un premier match dans l’uniforme du club de sa ville natale en se mesurant aux Voltigeurs, l’équipe l’ayant retranché lors du plus récent camp de sélection après avoir été prêté par Baie-Comeau.

«Je n’étais pas au sommet de ma forme et je crois que si j’avais été l’entraîneur, je me serais retranché moi-même!» lance le vétéran de 20 ans en riant.

Chose certaine, la période d’adaptation entre son nouvel entraîneur et lui ne sera pas très longue.

«Je connais très bien Christopher. Je connais son style de jeu et sa personnalité. C’est un bon jeune qui adopte une attitude de meneur. Il participe au camp estival de Jean-François Grégoire et j’allais souvent faire un tour aux matchs du mardi soir à Brompton pour garder la forme avec les jeunes joueurs de la région. Je suis très heureux de pouvoir compter sur lui pendant l’absence de Robert», clame le pilote du Phœnix.

Notons que Karl Vaillancourt a été rappelé par le Phœnix, qui enverra Thomas Sigouin devant la cage.

«Il a réalisé tout un blanchissage au dernier match à Baie-Comeau et il méritait de retrouver son filet.»

Samedi, le Phœnix accueillera ensuite les Islanders de Charlottetown à 18 h au Palais des sports.