Fidèle à ses habitudes, Megan Brodeur a obtenu une victoire ainsi qu’une deuxième position lors du cinquième évènement de la saison de snocross à Mount Pleasant, au Michigan.

Megan Brodeur domine encore

La vague de froid polaire qui frappe le Midwest américain n’a pas réussi à ralentir les ardeurs de Megan Brodeur qui, fidèle à ses habitudes, a livré une excellente performance lors du cinquième évènement de la saison de snocross à Mount Pleasant, au Michigan.

Les fins de semaine de courses se suivent et se ressemblent pour la jeune pilote coaticookoise, qui s’élève sans relâche sur les plus hautes marches du podium depuis le début de la saison. Les conditions météorologiques lui ont donné du fil à retordre dans la journée de vendredi, tout comme la fatigue causée par le froid.

à lire aussi: Megan Brodeur ne lève pas le pied

« La motoneige allait bien, mais j’ai eu un peu de misère à m’ajuster à la piste. Je n’avais pas beaucoup d’énergie et ça m’a fait manquer de guts », a confié celle qui a fait de la résilience et de la détermination sa marque de commerce. « J’ai essayé de me reposer le plus possible durant la journée entre les qualifications pour récupérer pour la finale. La piste était glacée à cause du froid et ça l’a rendue très glissante. »

Après avoir fini première et deuxième lors des séances de qualifications en journée, Megan Brodeur a bien couru en finale, finissant quelques longueurs de motoneige seulement derrière la Suédoise Marlene Anderson, qui occupe la troisième place au classement général. 

« J’ai décollé quatrième, mon départ a quand même bien été. J’ai fait un dépassement pour la troisième position assez rapidement. Juste après mon dépassement, je suivais la fille en avant de près, mais elle a pris de l’avance et elle a dépassé la première. Ça m’a pris quelque temps pour la dépasser à mon tour et j’ai manqué de temps pour rattraper la meneuse », explique la jeune pilote au lendemain de la course. 

La journée suivante a été meilleure pour la championne en titre. La température s’est adoucie, ce qui a fait ramollir la neige de manière à rendre la piste plus collante. De plus, Brodeur s’est alimenté de suppléments de vitamines et de minéraux pour être au sommet de sa forme, elle qui s’était fait mal au dos la veille après être mal atterri après un saut.

Plus reposée

« J’avais plus d’énergie samedi, j’étais bien reposée. J’ai pris des shakes et j’ai bien mangé, ça m’a aidé à me sentir mieux. La température était plus confortable et la piste était moins glissante, les conditions étaient vraiment meilleures. La neige était beaucoup plus molle. »

Forte d’avoir gagné les deux séances de qualifications, la fierté de Coaticook a dominé la finale du samedi en route vers une victoire décisive. « J’ai décollé dans le top cinq. Au lieu de me concentrer sur les filles en avant de moi, j’ai bien suivi les lignes que je voulais prendre pour faire mes tours le plus rapidement possible. Ma stratégie a bien marché. J’ai dépassé les filles une à une jusqu’à ce que je sois en première place. J’ai vraiment excellé dans mes atterrissages dans la deuxième course, ma technique était parfaite. » 

Après cette fin de semaine de compétition, Megan Brodeur se trouve avec une avance de 42 points sur sa rivale la plus près, l’Américaine de 15 ans Taven Woodie. La prochaine compétition sur le circuit américain étant dans trois semaines seulement, la jeune prodige sera en action au Grand Prix Skidoo de Valcourt dimanche, une rare occasion pour ses partisans de la voir en action. 

« Ça a été une autre bonne fin de semaine. La foule était très impliquée encore une fois. Toutes les familles de mon équipe étaient sur place puisqu’ils vivent au Michigan, c’était beau à voir. J’ai hâte de revenir à la maison et de participer au Grand Prix de Valcourt dimanche prochain, l’ambiance va être incroyable. »