Maude-Aimée Leblanc est présentement 20e au classement monétaire du Circuit Symetra.

Maude-Aimée Leblanc sur une bonne lancée

Maude-Aimée Leblanc est arrivée à Aurora en Ontario en début de semaine sur une bonne lancée. La golfeuse professionnelle est présentement 20e au classement monétaire du Circuit Symetra, et elle espère toujours percer le top 10 à l’issue de la présente saison, afin de retrouver sa place sur la LPGA. À l’Omnium féminin CP, Leblanc veut poursuivre dans la même voie.

Leblanc fait partie des 15 joueuses canadiennes qui prendront part au tournoi, dès jeudi, au Club de golf Magna, dont la tête d’affiche sera Brooke Henderson, championne en titre.

Leblanc a particulièrement bien fait lors de ses cinq derniers tournois, réussissant à se classer dans le top 10 à trois reprises, dont une deuxième place à égalité à l’Omnium CDPHP.

Avec des gains de quelque 40 000 $ jusqu’à présent en 2019, Leblanc se retrouve à quelque 20 000 $ de la dixième position au classement monétaire du Circuit Symetra.

« Ça va très bien, depuis quelques semaines. Mon jeu sur les verts va vraiment beaucoup mieux. Il y a deux mois, j’ai pris de semaine de congé afin de travailler spécifiquement sur cet aspect. Je voulais être plus constante. J’ai changé de putter, j’ai changé la “grip” et j’ai changé complètement mon approche. J’ai aussi travaillé étroitement avec mon psychologue sportif Nick McMillen », a-t-elle expliqué.

« J’ai aussi décidé de jouer de nouveau avec mon vieux fer droit Ping, que j’utilisais il y a plusieurs années. J’avais eu du succès avec lui, et j’ai décidé de le sortir du garage ! »

Si les résultats sont au rendez-vous en 2019, franchir les échelons qui la séparent d’une place dans le top 10 est de plus en plus difficile.

Les bourses sont beaucoup moins élevées sur le Circuit Symetra et il y a une grosse différence, financièrement, entre terminer dans le top 5 ou le top 20, par exemple.

« Non, ce n’est pas évident de monter ces derniers échelons. Mais je vais dans la bonne direction. Il ne reste que cinq tournois à la saison, dont deux avec des bourses totales plus intéressantes. Ça m’encourage. »

Si la Sherbrookoise termine la saison entre la 11e et la 35e place, elle aurait accès directement à la dernière ronde du processus de qualification de la LPGA en vue de la saison suivante.

« Je vois beaucoup d’amélioration dans mon jeu. Ma frappe de balle est ce qui risque de changer le plus, en tournoi. La différence, c’est que je peux maintenant me rattraper grâce à mon jeu sur les verts. J’ai confiance, et ça aide beaucoup. »

Un bonus

Leblanc a obtenu une exemption afin de participer à l’Omnium CP. Elle voit sa participation à ce tournoi de la LPGA comme un bonus.

« J’apprécie vraiment d’être invitée ; j’y prends plaisir chaque année. C’est un bonus pour moi d’être ici. Je n’ai rien à perdre. En fait, je m’étais dit au début de la saison que je ne participerais pas à un tournoi de la LPGA. À moins qu’il y ait une semaine de congé, et c’est le cas cette semaine. Je voulais vraiment me concentrer sur le Circuit Symetra cette année, peu importe ce qui va arriver. Je n’ai pas l’intention de disputer d’autres tournois LPGA cette année. »

C’est la première fois que Leblanc arpente les allées du Club de golf Magna.

« C’est vraiment l’un des plus beaux terrains que j’ai joués. Il est en excellente condition, et le “lay-out” est très intéressant. »

Maude-Aimée Leblanc est accompagnée cette semaine par plusieurs membres de sa famille.

Un total de 96 des 100 premières golfeuses sur la liste des boursières de la LPGA est inscrit au tournoi.

Brooke Henderson, présentement sixième boursière sur le circuit et huitième joueuse au classement mondial, a déjà gagné deux tournois cette saison. Ses neuf victoires en carrière représentent un sommet dans l’histoire du golf canadien sur la LPGA ou la PGA.

Neuf des 10 meilleures joueuses au classement des boursières de la LPGA seront présentes, soit Jin Young Ko (no 1), Jeongeun Lee6 (no 2), Sung Hyun Park (no 3), Lexi Thompson (no 4), Minjee Lee (no 5), Sei Young Kim (no 7), Ariya Jutanugarn (no 8) et Nelly Korda (no 9).