Après une saison très difficile des Wildcats de Moncton l'an dernier, Matthew Waite entrevoit de belles choses pour les siens dès cet automne.

Matthew Waite : grandir dans l'adversité

Apprendre dans l'adversité, c'est une phrase qu'a bien retenue le gardien sherbrookois Matthew Waite.
Rencontré dans le cadre de la tenue de l'École de gardien de but Stéphane Waite à Sherbrooke, le gardien des Wildcats l'avoue lui-même : ses premiers pas dans le junior majeur n'ont pas été de tout repos. À sa toute première saison, il s'est retrouvé dans la chaise de gardien partant pour la pire équipe de la LHJMQ, les Wildcats de Moncton, auteurs d'une fiche de 14 victoires, 41 défaites et trois défaites en prolongation, la pire du circuit. « Ça n'a pas été facile d'avoir autant de lancers par rencontre. Qu'on le veuille ou non, lorsqu'on a autant de lancers, il est certain que l'on va accorder des buts », note-t-il.
Cette adversité lui a cependant permis de s'améliorer comme gardien. Il faut dire qu'en faisant souvent face à de véritables barrages de tirs, Waite ne pouvait pas se plaindre de voir de l'action. « Ce qu'il faut garder en tête, c'est de rester positif. C'est d'ailleurs un aspect où j'ai vu de grandes améliorations pour ma part. Ça m'a permis de rester concentré sur ma partie et de ne penser qu'à faire les arrêts. Il vient un temps où l'on ne pense même plus au tableau indicateur. Ça m'a aussi permis de voir que mes coéquipiers avaient du coeur et qu'ils continuaient de se battre malgré l'adversité. »
Futur intéressant à Moncton
Auteur de six victoires, d'une moyenne de 5,26 et d'un pourcentage d'arrêt de 0,865 en 46 parties à sa première année avec Moncton, le jeune homme natif de Sherbrooke sait que de meilleurs jours sont à venir pour la formation néo-brunswickoise. « J'entrevois évidemment l'avenir avec positivisme. Lors du repêchage de la LHJMQ cette année, notre directeur général Roger Shannon a fait un excellent travail, notamment avec la sélection de Jakob Pelletier, un très bon attaquant. Nous allons être en mesure de batailler pour les séries dès cette année », croit celui qui fêtera ses 18 ans le 17 août prochain.
Parmi ses défis, outre le fait de ramener les Wildcats sur le droit chemin, Waite aura fort à faire afin de garder son poste de gardien numéro un face à son nouveau vis-à-vis Mark Grametbauer, un gardien de 19 ans avec passablement d'expérience dans la LHJMQ (73 parties). « Ça devrait donner une belle lutte, mais c'est certain qu'il est plus âgé et plus expérimenté que moi. Il va falloir se battre, car il n'y a aucun poste d'attitré jusqu'à maintenant. »
Waite prendra prochainement la direction de Moncton dans le but d'être fin prêt pour le début du camp des Wildcats qui s'amorce le 15 août.