Le lanceur Matthew Rusch a été dominant pour Shawinigan, vendredi soir au Stade Amédée-Roy. Il n’a accordé que trois coups sûrs, en route vers un match complet et une victoire de 3-0.
Le lanceur Matthew Rusch a été dominant pour Shawinigan, vendredi soir au Stade Amédée-Roy. Il n’a accordé que trois coups sûrs, en route vers un match complet et une victoire de 3-0.

Matthew Rusch envoie les Expos en vacances

Sébastien Lajoie
Sébastien Lajoie
La Tribune
Il est plutôt rare de voir le lanceur Matthew Rusch amorcer un match loin de son losange de Shawinigan. Mais l’artilleur des Cascades Go Sport de Shawinigan a fait une exception vendredi soir à Sherbrooke, et son étincelante performance a permis à son équipe d’éliminer les Expos de Sherbrooke.

Rusch a été intraitable pendant tout le match, en accordant seulement trois coups sûrs aux Expos, tout en retirant neuf frappeurs sur des prises, en route vers une victoire de 3-0.

Shawinigan passe donc au tour éliminatoire suivante grâce à cette victoire en quatre matchs, dans cette série trois de cinq, en quart de finale.

En 14 manches lancées face aux Expos, l’Américain Rusch a accordé seulement six coups sûrs et un seul point mérité. Les frappeurs des Expos ont maintenu une famélique moyenne de 0,128 face au droitier.

Cette performance dominante de Rush a jeté de l’ombre sur celle du lanceur des Expos Samuel Greene, qui a lui aussi lancé tout le match, accordant trois points mérités, trois coups sûrs seulement, quatre buts sur balle et huit frappeurs retirés sur des prises.

Les Expos ont malgré tout connu leur meilleure saison depuis des lustres, sous la direction du joueur et entraîneur Bruno Laurin.

Sherbrooke a connu sa première campagne régulière avec une fiche supérieure à 0,500 pour la première fois depuis 2013. L’équipe a conclu son calendrier régulier modifié à cause de la COVID avec une fiche de 8-7, à seulement trois matchs de la tête.

Et l’avenir s’annonce prometteur, entre autres grâce aux jeunes joueurs de l’équipe.

Le rendement de Kyle Hazel et de Jonathan Raymond, deux choix lors du dernier repêchage, et la profondeur de l’équipe, notamment au monticule, a permis aux Expos d’être dans le coup à tous les matchs, ce qui était loin d’être le cas lors des saisons précédentes.

L’équipe a d’ailleurs terminé au premier rang de la Ligue de baseball majeur du Québec (LBMQ) avec une moyenne collective de 0,314.