Mathys Jalbert a fait tourner les têtes à Dallas en affrontant des adversaires plus vieux et en soutirant deux médaille d’or.

Mathys Jalbert se couvre d’or

Même s’il affrontait des gymnastes plus vieux, même si ses adversaires provenaient de partout dans le monde et même s’il était blessé au poignet, le Sherbrookois Mathys Jalbert a obtenu deux médailles d’or à la Classique internationale WOGA (Académie mondiale olympique de gymnastique) présentée à Dallas le week-end dernier.

« Je ne m’attendais pas à ça, confirme celui qui s’entraîne maintenant à Laval. Je me suis blessé au poignet au début du mois de décembre. C’est encore fragile, donc je n’ai pas pu faire les quatre autres épreuves. »

Mathys Jalbert n’a participé qu’au saut et à la barre fixe.

« Je rivalisais contre des adversaires de 17, 18 et 19 ans qui provenaient des États-Unis, d’Europe et du Japon. Je n’ai que 16 ans. Je ne pensais pas terminer deux fois en première position avec des notes de 13,60 au saut et 12.50 à la barre fixe. »

Le jeune gymnaste se rendra bientôt à Calgary le 15 mars afin de prendre part à une première compétition en tant que représentant d’Équipe Canada.

« Ce sera la compétition Élite Canada, qui sert à nous qualifier pour de plus grandes compétitions. Ma blessure guérit bien et je suis confiant de pouvoir prendre part aux six épreuves. »

Rappelons qu’il y a un an, Mathys Jalbert avait réussi l’exploit d’offrir quatre médailles à la délégation de Laval à la 54e Finale des Jeux du Québec en représentant le Club Laval Excellence.