Le spectacle sur la glace lorsque les Cantonniers et les Lions croisent le fer laisse rarement indifférent.

Match historique pour les Cantonniers

Lorsque la rondelle tombera sur la glace à 13 h 25 dimanche à l’aréna de Magog, les Lions du Lac St-Louis et les Cantonniers de Magog feront les frais du 10 000e match dans l’histoire de la ligue.

Un affrontement entre le Lac St-Louis et Magog pour ce moment historique, un naturel prétendront plusieurs. Les Lions du Lac St-Louis étaient là à la naissance de la ligue. Ils ont d’ailleurs été les premiers champions couronnés en mettant la main sur la double couronne en 1976-77. Quant aux Cantonniers, on le sait, ils ont adhéré à la ligue lors de la saison 1979-80.

Au fil des années, les Lions ont accumulé sept championnats de saison régulière, deux de division et six dans les séries éliminatoires. Leur dernière conquête de la coupe Jimmy-Ferrari l’avait été face aux Magogois au printemps 2016 dans une finale qui avait nécessité six parties.

Quant aux Cantonniers, avec trois saisons de moins au compteur, ils revendiquent deux championnats dans les séries, six de division et quatre au classement général. Ces quatre derniers championnats ont été enregistrés à partir de la saison 1997-98. En comparaison, les représentants du Lac St-Louis ont terminé au premier rang du classement général pour la dernière fois en 1991-92.

Du jeu inspiré

Mais au-delà des statistiques et des records, le spectacle sur la glace lorsque ces deux équipes croisent le fer laisse rarement indifférent. Sous le règne de Jon Goyens et Félix Potvin, qui dirigent ces deux formations, les Lions et les Cantonniers préconisent un style de jeu axé d’abord et avant tout sur l’offensive et un échec avant agressif avec des joueurs créatifs et rapides.

« Jouer contre le Lac St-Louis, c’est à la fois un gros défi et jamais ennuyant. J’ai beaucoup de respect pour Jon Goyens qui dirige leur équipe d’une main de maître. On sait que ce sera toujours difficile de jouer contre eux. Quand tu veux évaluer où ton équipe est rendue dans sa progression, rien de mieux qu’une confrontation contre les Lions », estime Félix Potvin.

Le mentor des Cantonniers a toujours mis l’accent sur l’offensive depuis qu’il est à la barre des Cantonniers. « Tu contrôles une partie quand tu es en possession de la rondelle et non pas quand tu attends l’autre équipe à ta ligne bleue. Je mets l’emphase sur le contrôle de la rondelle et j’exige simplement de nos joueurs qu’ils soient responsables quand ils n’ont plus la rondelle. Je ne suis pas dans le vestiaire des Lions, mais on voit bien que ça passe d’abord et avant tout par l’attaque quand on les regarde aller sur la patinoire », soutient Potvin.

Avec deux équipes aussi spectaculaires, les amateurs en sont les grands gagnants. « Les amateurs apprécient ces confrontations. Les parties sont souvent serrées, avec de nombreux buts et des revirements spectaculaires », précise Potvin.

Revanche

Lorsque les Lions et les Cantonniers se retrouveront dimanche à l’aréna de Magog, Potvin oubliera tout du passé sauf la dernière confrontation de l’équipe qui remonte au 7 septembre. Les Cantonniers avaient triomphé 3-2 dans le château fort des Lions. » Les Lions voudront assurément se venger et nous faire subir le même sort devant nos partisans. C’est une équipe fière. Mais si on leur offre le même genre d’opposition dimanche, on se donnera d’excellentes chances de victoire », a déclaré Potvin qui pourra compter sur le retour de son capitaine Jacob Dion, absent le week-end après avoir été rappelé en renfort par les Voltigeurs de Drummondville dans la LHJMQ.

***

Victoire

Les Cantonniers de Magog ont profité de l’indiscipline des Grenadiers de Châteauguay pour soutirer une victoire de 5-2 au Centre multisports de Châteauguay. Il s’agissait d’une quatrième victoire en autant de rencontres des Magogois depuis le début des hostilités et une troisième d’affilée à l’étranger.

Les Grenadiers ont été les premiers à s’inscrire au tableau indicateur dès le début de la partie. Piqués au vif, les adolescents de Félix Potvin ont répondu avec cinq buts sans riposte, trois d’entre eux alors qu’ils déployaient leur attaque massive.

 Le défenseur Isaac Belliveau, qui connaît un début de campagne du tonnerre, a sonné la charge avec le premier but des siens. 

Il s’agissait déjà du troisième but de la saison pour le vétéran défenseur qui a aussi fourni une mention d’assistance. Alexandre Doucet a lui aussi complété sa soirée de travail avec un but et une passe. Justin Robidas, Zachary Barabé et Jérémy Lapointe ont aussi fait scintiller la lumière rouge.

 Xavier Dupont a bloqué 19 rondelles devant la cage magogoise. Son opposant Daniel Carrière a été mitraillé de 43 tirs. Ses coéquipiers ne l’ont pas aidé en écopant de 38 minutes de punitions. Pendant ce temps, les vainqueurs visitaient le cachot à seulement deux reprises.

 Les Cantonniers retrouveront leurs partisans dimanche en accueillant le Lac St-Louis.