Maïté Bouchard

Maïté Bouchard surpasse les attentes à Boston

En une seule course, Maïté Bouchard a réalisé plusieurs exploits, vendredi dernier à Boston.

La spécialiste du 800 m, qui participait au John Thomas Terrier Classic, à l’Université de Boston, a conclu son épreuve avec un excellent chrono de 2:02.69 secondes.

Cette performance lui permet d’établir une nouvelle marque personnelle. Elle a amélioré le record provincial qui lui appartenait déjà (chrono de 2:03.59 s établi à Boston en 2019), tout en surpassant les standards exigés pour les Championnats du monde qui se dérouleront en Chine, le mois prochain.

C’était tout près de 200 coureuses de 800 mètres qui s’étaient donné rendez-vous au John Thomas Terrier Classic, à Boston. Du lot, quatre coureuses retenaient particulièrement l’attention puisqu’elles étaient toutes inscrites sous la barre des 2:03. 

Sachant l’opportunité très belle, Maité n’a pas déçu, terminant au deuxième rang de cette course très chaudement disputée qui fut remportée par la Française Cynthia Anaïs en 2:02.40. 

« Maïté a effectué une course très intelligente, se positionnant légèrement à l’extérieur dans le peloton de tête, afin d’éviter de se retrouver coincée, ou pire encore, de chuter. Avec quelque 200 mètres à faire, elle s’est légèrement détachée du groupe, se lançant à la poursuite de la Française qui s’était forgée une avance considérable à la suite d’un premier tour très audacieux. Malgré une remontée impressionnante menant à une fin de course chaudement disputée, il lui aura manqué deux petits dixièmes afin de monter sur la plus haute marche du podium », a dit son entraîneur Simon Croteau. 

« Maïté affiche une maturité et un aplomb en course qui lui permettent maintenant de démontrer toute l’ampleur de son immense potentiel. Avec cette confiance grandissante, je peux déjà confirmer que ce nouveau record personnel ne tiendra pas bien longtemps! » s’est-il enthousiasmé.

Maïté Bouchard, précisons-le, a toujours les Jeux olympiques de 2020 dans sa mire. 

En camp d’entraînement avec Lindsay Sharp?

« Nous aurons maintenant un bon nombre de décisions importantes à prendre dans les prochaines semaines. Alors que les mondiaux en salle semblaient un choix logique au départ, mais avec ce que nous connaissons sur la problématique du coronavirus en Chine, cette décision devra être prise avec une plus grande réflexion. Également, une proposition extrêmement intéressante viendra possiblement modifier nos plans initiaux, puisque Maïté a reçu une invitation de se joindre à l’Anglaise Lindsay Sharp, l’une des meilleures coureuses de 800 mètres au monde (entre autres, finaliste aux Jeux olympiques de Rio et aux Championnats du monde) pour un camp d’entraînement en Arizona, au mois d’avril prochain », a précisé Simon Croteau.

« Âgée de 29 ans, Sharp possède un bagage d’expérience inestimable qu’elle pourra partager avec Maïté. Il s’agit donc d’une offre que nous considérons très sérieusement. »

Maïté Bouchard sera de retour en piste le 14 février, toujours à Boston, lors du David Hemery Valentine Invitational.