La Sherbrookoise Maïté Bouchard était épuisée samedi après avoir couru ses 400 m lors du relais 4X400 aux Universiades avec l’équipe canadienne.

Maïté Bouchard revient inspirée des Universidades

Quelques jours après sa déception à l’épreuve du 800 m des Universiades d’Italie, Maïté Bouchard a contribué à la 5e position obtenue par le Canada au relais 4X400m et revient de Naples inspirée.

« Je vais me souvenir longtemps de ce relais. J’ai couru mes 400 m en 52 secondes et j’étais épuisée à la fin. Je suis vraiment satisfaite de cette performance de notre équipe. Ça fait du bien, parce que j’étais déçue après mon 800 m », a indiqué la Sherbrookoise alors qu’elle quittait la cérémonie de fermeture des Universiades. 

Rappelons que Bouchard avait manqué la finale de peu au 800 m en terminant au 9e rang. Samedi, le Canada a toutefois terminé le relais avec un temps de 3:34.62. L’Ukraine a remporté l’épreuve avec une marque de 3:30.82, devançant ainsi Zoe Sherar, Jenna Westaway, Lucia Stafford et Maïté Bouchard.

« C’était une belle expérience de jeux internationaux. J’ai accumulé beaucoup d’expérience lors des derniers jours. Plein de belles choses m’attendent maintenant. Je dois par contre apprendre de ma dernière participation au 800 m », a souligné l’étudiante en médecine. 

Cette dernière demeure à la conquête de son standard pour obtenir un billet en vue des Mondiaux d’athlétisme. Elle aura ainsi deux occasions pour atteindre son but. La première aux championnats canadiens présentés à Montréal du 25 au 28 juillet et la seconde aux Jeux panaméricains présentés à Lima au Pérou du 31 juillet au 11 août.

« Je dois faire un temps de 2:00.60 pour obtenir mon standard. J’ai fait 2:01.25 cette année et je crois avoir ce qu’il faut dans les jambes pour réaliser mon standard. Je peux aussi l’obtenir selon le rang lors des Nationaux ou grâce à une invitation. Tout doit être aligné pour que je parvienne à atteindre mon objectif », assure Maïté Bouchard, qui vise la finale aux Nationaux après avoir obtenu le 3e rang l’an dernier.