Félix Potvin a confirmé qu’il ne remplacera pas son vétéran Max-Antoine Melançon (à droite sur la photo) qui terminera la saison avec les Cataractes de Shawinigan dans la LHJMQ.

Magog et Jonquière en terrain inconnu

Les Élites de Jonquière et les Cantonniers de Magog seront en terrain inconnu en fin de semaine alors que les deux formations croiseront le fer samedi et dimanche à l’aréna de Magog. Ces deux équipes en seront à leur premier face à face de la saison aujourd’hui sur le coup de 16 heures.

Pour les Magogois, la question est de savoir quelle équipe des Élites débarquera à Magog. Celle qui a enlevé les honneurs du Challenge CCM de la mi-décembre ou celle qui vient d’encaisser deux revers de suite en début d’année 2018 et qui occupe le 10e rang du classement général, jouant légèrement sous la barre de. 500 ?

« Jonquière n’a pas gagné le Challenge par chance. Leur fiche fausse la réalité et la qualité de cette équipe. C’est une équipe dangereuse capable de gagner de bien des façons. Ils auront le couteau entre les dents pour leurs deux parties à Magog, j’en suis convaincu. Nous devrons connaître de bons débuts de partie et ne pas réduire l’intensité. Eux le font rarement », confie Félix Potvin, entraîneur des Cantonniers.

Le mentor magogois ne se fait pas de mauvais sang avec les équipes qui se retrouveront sur la route de son équipe pour leurs neuf dernières parties de la saison. « C’est à nous d’appliquer notre système et notre plan de match. Je ne veux pas modifier notre façon de jouer en fonction de l’identité de notre adversaire. On se doit d’imposer notre rythme et obliger les autres équipes à s’ajuster. Je veux des joueurs dynamiques. Ça se résume à un copier-coller de notre sortie à Esther-Blondin dimanche dernier.»

Pas de remplaçant

Par ailleurs, Félix Potvin a confirmé qu’il ne remplacera pas son vétéran Max-Antoine Melançon qui terminera la saison avec les Cataractes de Shawinigan dans la LHJMQ.  «Je suis très à l’aise avec les 11 attaquants en place, ce qui ne veut pas dire que je n’utiliserai pas des joueurs affiliés à l’occasion.»

Les Cantonniers, on le sait, n’ont pas de capitaine cette saison. Ils ont plutôt quatre joueurs qui arboraient la lettre A sur leur chandail, dont Melançon. Encore là Melançon ne sera pas remplacé. « À ce stade-ci de la saison, terminer à trois ou quatre adjoints ne changera rien. Il n’est pas essentiel d’avoir une lettre sur son chandail pour exercer du leadership. C’est ce qu’on voit dans notre équipe », résume Potvin.

Edouard Dostie

Pour en revenir aux Élites de Jonquière, ceux-ci alignent un hockeyeur issu du territoire des Cantonniers en Edouard Dostie. Ce dernier a amassé 12 points, dont huit buts, en 25 parties.

Celui qui évoluait pour les Harfangs midget espoir du Triolet la saison dernière n’avait pas eu la chance de se faire valoir au camp d’entraînement des Cantonniers en raison d’une blessure.

N’ayant pas eu la chance de l’évaluer, Félix Potvin avait préféré le laisser partir afin qu’il obtienne une chance ailleurs, ce qui explique sa présence à Jonquière.