La troupe de l’entraîneur Michael Riendeau retournera donc sur la glace du Centre Vidéotron dimanche matin sur le coup de 9 heures pour disputer la finale de leur classe contre un adversaire qui restait à déterminer au moment d’écrire ces lignes. L’autre demi-finale opposait les Seigneurs de Lotbinière aux Alliés de Montmagny.

Magog en finale du Tournoi pee-wee de Québec

Les petits Cantonniers de Magog vivront l’aventure du Tournoi international pee-wee de Québec jusqu’au bout. Les Cantonniers pee-wee ont atteint la finale de la classe Internationale-B en disposant en demi-finale des Rorquals de Charlevoix 2-0 dans un match présenté au Pavillon de la Jeunesse.

La troupe de l’entraîneur Michael Riendeau retournera donc sur la glace du Centre Vidéotron dimanche matin sur le coup de 9 heures pour disputer la finale de leur classe contre un adversaire qui restait à déterminer au moment d’écrire ces lignes. L’autre demi-finale opposait les Seigneurs de Lotbinière aux Alliés de Montmagny.

En perdant leur match initial 3-2 contre les Seigneurs de Lotbinière au Centre Vidéotron, les Cantonniers ont été contraints de poursuivre le tournoi au Pavillon de la Jeunesse. Pour retourner au Centre Vidéotron, les petits Cantonniers devaient demeurer invaincus, ce qu’ils ont accompli de façon admirable.

En demi-finale contre Charlevoix, les deux buts des Cantonniers ont été l’oeuvre d’Evann Fournier. Félix Huot a obtenu une mention d’assistance sur chacun de ces buts. Que dire aussi du brio de Maxhymm Leblanc, auteur du blanchissage devant la cage magogoise.

Fébrilité

Il va sans dire que la présence des Cantonniers pee-wee, une équipe classée BB, en finale du plus prestigieux tournoi de hockey mineur au monde, a de quoi rendre fier le directeur-général de Hockey Magog, Ghyslain Héroux.

« C’est difficile juste d’y accéder au tournoi pee-wee de Québec. Je suis tellement content pour les jeunes, le personnel d’entraîneurs, les parents. Personnellement, j’ai atteint la demi-finale une fois comme joueur et je m’en rappelle encore comme si c’était hier. Les jeunes sont en train d’écrire leur propre histoire. Je suis chez moi et je suis excité pour tout le groupe. J’imagine ce qu’ils ressentent à l’heure actuelle là-bas à Québec. Nous serons plusieurs centaines à pousser avec eux dimanche matin pour la finale », souligne Héroux.

Depuis 1988

La dernière présence d’une formation magogoise dans une finale du Tournoi international pee-wee de Québec remonte aussi loin qu’en 1988. L’équipe s’appelait alors les Cantonniers d’Orford et ceux-ci avaient ramené le trophée emblématique des champions de la classe BB à la maison en vertu d’une victoire de 3-0 en finale sur une équipe de Pointes-aux-Trembles. Yannick Blouin avait obtenu tous les buts des champions. Roger Garneau dirigeait cette formation à l’époque.

« Je vois encore souvent des joueurs et inévitablement on reparle de notre passage au tournoi de Québec et surtout notre victoire en finale. On avait disputé la finale devant 10,000 spectateurs. Les jeunes signaient même des autographes. Je suppose que c’est encore comme ça que ça se passe au tournoi. Les gens veulent des autographes qui peuvent valoir cher plus tard lorsque certains joueurs atteignent la Ligue nationale.

Je leur souhaite de vivre intensément cette finale dimanche matin. Et rien ne me fera plus plaisir que de voir une autre équipe de chez nous revenir avec la bannière du championnat.  Il est temps qu’une autre équipe nous succède », a raconté Roger Garneau.