Le Phoenix de Sherbrooke affrontera les Voltigeurs, à Drummondville, dans le cadre de la Classique hivernale de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, le vendredi 9 février prochain. Deux jours plus tard, ce sera au tour des Cantonniers de Magog de jouer sur la patinoire Victor-Pépin en tant qu'équipe hôtesse des Gaulois de Saint-Hyacinthe.

Magog clôturera sa saison dehors

Les Cantonniers de Magog clôtureront leur saison locale dans la Ligue midget AAA du Québec le 11 février 2018 à Drummondville, sur une glace extérieure. Cette rencontre s'inscrit dans le cadre de la Classique hivernale Drummondville 2018.
La Ligue midget AAA et la Ligue de hockey junior majeur du Québec font front commun pour ce week-end de festivités à Drummondville qui s'amorcera avec la présentation de deux rencontres des Voltigeurs contre le Phoenix de Sherbrooke et les Tigres de Victoriaville les 9 et 10 février.
Le dimanche 11 février, ces équipes céderont la patinoire Victor-Pépin aux deux grands rivaux du circuit midget AAA que sont les Cantonniers de Magog et les Gaulois de Saint-Hyacinthe qui seront les visiteurs pour l'occasion. Une confrontation qui s'imposait pour cette classique hivernale si on considère que le territoire de Drummondville appartient aux Cantonniers dans le circuit Baillargé, tandis qu'à peine une cinquantaine de kilomètres séparent Saint-Hyacinthe et Drummondville. Les deux formations risquent donc de compter sur un bon groupe de supporteurs.
Du déjà vu pour Potvin
Si pour les porte-couleurs des Cantonniers cette joute en plein air consistera une première pour eux, ce ne sera pas le cas de leur entraîneur Félix Potvin qui a vécu cette expérience deux fois avec les lourdes jambières de gardien de but aux jambes, chaque fois avec l'équipe qui l'avait repêché, les Maple Leafs de Toronto.
Lors des deux occasions, les anciens Leafs croisaient le fer avec les anciens Red Wings de Détroit. Tout d'abord en 2014 au stade de l'équipe de football de l'Université du Michigan qui peut accueillir 105 000 spectateurs, la seconde fois en 2016 au BMO Field de Toronto dans le cadre des activités entourant le 100e anniversaire de la LNH.
« Je suis content pour les jeunes qui vont goûter à ça. Ce sera probablement encore plus spécial pour nos cinq gars de Drummondville. C'est loin d'être certain qu'ils auront la chance de revivre ça », affirme Potvin qui croit que les joueurs auront besoin de cinq minutes de jeu pour mettre de côté les distractions causées par ce nouvel environnement.
« Heureusement, on aura la chance d'aller pratiquer sur cette patinoire extérieure une semaine plus tôt. Les distractions seront donc moins grandes le jour du match. Après cinq minutes, ils vont réaliser qu'ils sont dans une partie de hockey comme les autres en ce sens que les trois points à l'enjeu seront le seul objectif du match. »
Précisons que les cinq joueurs de Drummondville qui endossent le chandail des Cantonniers sont Simon Pinard, Gabriel Fontaine, Olivier Adam, Jérémy Lapointe et Max-Antoine Melançon.