Les Cantonniers auront la chance d’expédier les Grenadiers dans les boules à mites mercredi alors que les deux équipes reviendront à l’aréna de Magog pour la cinquième rencontre de la série.

Magog à un gain de la finale

Les Grenadiers de Châteauguay ne pouvaient rien contre la force de frappe des Cantonniers de Magog lors de quatrième partie de la demi-finale quatre de sept entre ces deux équipes. Les troupiers de Félix Potvin ont finalement quitté le Centre multisports de Châteauguay avec une victoire de 5-1 qui leur procure une avance de 3-1 dans cette demi-finale qui se poursuivra mercredi soir à l’aréna de Magog.

L’artillerie lourde des Cantonniers a frappé de toutes les façons dans cette rencontre : un but à cinq contre cinq, deux en avantage numérique et deux autres en infériorité numérique.

Alors que Gabriel Fontaine écoulait la première punition des siens au cachot, Jacob Dion et Marshall Lessard ont touché la cible en l’espace de 14 secondes pour porter le pointage 4-1 en faveur des Cantonniers. Le mal était fait et les Grenadiers n’ont jamais été en mesure de remonter la pente.

Tout juste avant ce doublé en désavantage numérique, Marshall Lessard, avec son premier filet de la rencontre, avait procuré les devants 2-1 aux Magogois. Les trois buts des Cantonniers dans cette période ont été inscrits en l’espace de 55 secondes. Les 682 spectateurs étaient bouche bée.

Les deux autres buts des vainqueurs ont été l’œuvre de Patrick Guay et Simon Pinard alors que les Magogois déployaient leur jeu de puissance. Pinard a aussi récolté une mention d’aide.

Les Grenadiers ont terminé la partie dans la frustration et ont écopé de 32 minutes de punition dans la deuxième moitié de la troisième période.

Le cerbère Rémi Poirier, qui a reçu 22 lancers, a été parfait après avoir concédé le premier but à Samuel Régis dès les premières minutes de la partie. Les Cantonniers ont répliqué avec 42 tirs sur le tandem Hugo Chiasson-Christophe Béluse. Chiasson a cédé sa place au début de la troisième période.

Note parfaite

Repartir de Châteauguay avec deux victoires et une avance de 3-1 dans la série, voilà de quoi rendre un entraîneur fier de ses joueurs et Félix Potvin l’était. « Les joueurs sont en mission. On a fait des ajustements après la première joute et les gars continuent d’appliquer ce qu’on leur demande. On s’en tient à notre plan de match et les joueurs ont le souci du petit détail qui fera une différence. Ce n’était pas loin de la note parfaite dans cette quatrième rencontre. Lors de chaque partie, un joueur différent prend les commandes à l’attaque. C’est assurément un casse-tête pour l’adversaire », a mentionné Potvin.

Première étoile de la rencontre, Marshall Lessard avouait avoir eu du plaisir à Châteauguay. « On connaît la façon de jouer des Grenadiers et on sait qu’il ne faut pas les laisser prendre l’avantage au niveau de l’engagement physique. J’aime ce genre de partie où c’est intense sur la glace. Je suis capable de prendre soin de moi. C’est le genre de partie que je préfère », a révélé Lessard.

À l’instar de son entraîneur, Lessard refuse de croire que les Grenadiers ont déjà un pied dans la tombe. « Je préfère notre position à la leur, mais ce n’est pas une équipe qui abandonne. Nous avons confiance en nos moyens tout en continuant de les respecter au plus haut point », fait-il valoir.

Les Cantonniers comptent maintenant 12 victoires de suite sur les patinoires étrangères depuis la mi-décembre.