Lyne-Marie Bilodeau n’en revient pas de dominer les compétitions de ski de fond paranordique après avoir raflé une troisième médaille d’or.

Lyne-Marie Bilodeau domine la compétition

Le Québec s’impose comme les premiers de classe aux Jeux du Canada à Red Deer avec une impressionnante récolte de médailles. À ses premiers Jeux, Lyne-Marie Bilodeau voulait faire sa part pour sa province et le moins que l’on puisse dire, c’est que la Sherbrookoise de 17 ans a tout fait pour qu’on se souvienne de son passage en Alberta avec trois médailles d’or en autant de courses en ski de fond assis paranordique.

Après avoir terminé première sur 2,5 km et au sprint 800 mètres, la fondeuse du club du parc du Mont-Orford a mis la main jeudi sur sa troisième médaille d’or sur la distance de 5 km.

Lyne-Marie Bilodeau flottait encore sur un nuage après sa troisième victoire de suite. « Il y a à peine quelques mois, je skiais debout. C’est à la suggestion de l’entraîneur de l’équipe nationale que je suis passée à la position assise avec une luge. Puis, il y a quelques semaines, je me suis blessée à l’épaule gauche. J’ai dû réduire mes sorties à l’entraînement. Je suis arrivée aux Jeux avec la ferme intention de donner mon maximum dans les circonstances, mais je ne pouvais pas envisager de dominer de la sorte. C’est une surprise pour moi. Mon épaule a finalement tenu le coup sauf pour la dernière montée aujourd’hui (jeudi) alors que j’ai ressenti de la douleur. Mais ce n’était pas le temps d’abandonner. Je regardais droit devant moi sans diminuer la cadence. Je ne voulais pas regarder derrière pour vérifier si on s’approchait de moi. ‘‘Fais ta course et fonce’’. que je me répétais. C’est encore difficile de croire tout ce qui m’arrive », mentionne-t-elle.

Renaissance

Lyne-Marie Bilodeau n’a jamais eu peur des défis, elle qui pratique aussi le triathlon. Or, depuis qu’elle a opté pour la luge au lieu de skier debout, la Sherbrookoise parle de renaissance. « C’était de plus en plus ardu pour moi de skier debout. C’est comme si je viens de passer dans un autre univers avec ma luge. On dirait que tout tombe en place. Chose certaine, je vais me souvenir de ces Jeux et pas seulement pour mes médailles. J’apprécie chaque moment que je passe avec les autres athlètes de toutes les disciplines. C’est vraiment enrichissant sur le plan sportif et aussi humain. »