Malgré l'absence de Josée Bélanger à la suite d'un carton jaune attribué au dernier match, ses partisans étaient nombreux à assister à cette première rencontre de demi-finale pour l'équipe olympique canadienne de soccer féminin retransmise au Pavillon des arts et de la culture de Coaticook.

Luke Bélanger «confiant pour vendredi»

L'absence de Josée Bélanger n'a pas empêché une trentaine de ses admirateurs de supporter bruyamment l'équipe canadienne au Pavillon des arts et de la culture de Coaticook, où le match de demi-finale de soccer féminin était retransmis mardi.
Malgré la sanction infligée à la favorite locale à la suite d'un carton jaune à la dernière rencontre avec la France, le noyau de fidèles n'a rien perdu de son enthousiasme et est demeuré captivé par ce match où les Canadiennes ont eu du mal à rivaliser avec le jeu très physique de l'équipe adverse.
Comme d'habitude, le père de Josée, Luke Bélanger, s'est précipité dehors dès la 46e minute pour prendre l'air et analyser la première mi-temps avec la conseillère municipale Guylaine Blouin. « C'est le même scénario qu'à la première partie contre l'Allemagne. On a encore une chance de se reprendre à la deuxième. La partie est jeune. »
L'équipe allemande a toutefois gardé le contrôle du ballon dans la majeure partie de la deuxième mi-temps.
La déception était manifeste sur le visage du père de Josée Bélanger à l'issue de la rencontre. « C'était une belle game, mais le Canada a manqué plusieurs chances de compter. Les Allemandes avaient une bonne défense et un jeu rapide. Mais je suis confiant pour vendredi. »