Victime d’un vicieux coup de genou dimanche dernier à Gatineau, l’attaquant Justin Robidas demeure un cas douteux pour le prochain match.

L’infirmerie déborde chez les Cantonniers

L’infirmerie commence à se remplir de clients chez les Cantonniers de Magog qui retrouveront leurs partisans ce soir à l’aréna de Magog avec la visite des Riverains du collège Charles-Lemoyne. Il s’agira aussi du premier match à domicile pour les Magogois après une escale de cinq parties sur les patinoires étrangères.

Victime d’un vicieux coup de genou dimanche dernier à Gatineau, l’attaquant Justin Robidas demeure un cas douteux pour ce retour à la maison. Il en est de même pour le défenseur Justin Bergeron. Sur la liste des blessés depuis un certain temps, le vétéran Marshall Lessard s’absentera pour les deux joutes du week-end. Robidas et Lessard sont deux des trois marqueurs de 10 buts et plus depuis le début de la saison chez les Cantonniers.

Même l’entraîneur Félix Potvin, en raison de mortalité dans sa famille, ne sera pas présent au match de vendredi. Il reprendra sa place derrière le banc samedi lors du passage des Grenadiers de Châteauguay.

« C’est bon d’avoir de l’adversité. Nous en aurons assurément en fin de semaine. Les autres joueurs qui seront en uniforme auront plus de responsabilités sur les épaules et à ce stade-ci de la saison ce n’est pas une vilaine chose. Ça s’inscrit dans le processus de développement du joueur », soutient Félix Potvin qui souhaite voir un copier-coller du dernier week-end à Gatineau de la part de ses joueurs.

« Notre équipe n’est pas la plus rapide de la ligue même si certains de nos joueurs se démarquent sur ce plan. Il faut jouer avec discernement, prendre les bonnes décisions et se servir des cinq gars sur la glace. Nous avons une équipe physique, mais il n’est pas nécessaire de sortir les joueurs adverses de la glace. Il faut choisir le bon moment pour utiliser notre robustesse et c’est ce qui se produit depuis un certain temps. Une de nos principales lacunes pour le moment se situe au chapitre des échappées que nous accordons encore en trop grand nombre. Il y a définitivement place à amélioration. »

Classement

Les Cantonniers détiennent aussi une confortable avance au sommet de la division Tacks, ce qui leur permet de respirer à l’aise en dépit de la liste de blessés qui s’allonge. « Je ne m’attarde pas beaucoup au classement avant les Fêtes. Ce n’était pas différent l’année dernière. Ce qu’on vise, c’est de gagner notre dernier match de l’année. Le chemin pour y parvenir est long et parsemé d’embûches. Il y a des montagnes russes. Honnêtement, il y a du monde qui se préoccupe pas mal plus du classement que moi et mes joueurs. Nos priorités sont définitivement ailleurs. Notre position au classement n’est nullement une distraction. On ne se tourmente pas l’esprit avec notre position au classement et encore moins de l’écart de points qui nous sépare de toutes les autres équipes, y compris Lévis qui est devant nous au classement général. »