Brandon Whitney

Whitney quitte les soins intensifs

Victime d'une quadruple fracture au larynx, le 6 janvier dernier, le gardien de but des Tigres de Victoriaville, Brandon Whitney, continue de prendre du mieux. S'il n'est toujours pas autorisé à parler, il a pu quitter les soins intensifs de l'Hôtel-Dieu d'Arthabaska au cours de la journée d'hier.
Son état de santé a effectivement permis qu'on le transporte dans une chambre régulière, les risques pour sa vie étant de beaucoup diminués. Au moment d'écrire ces lignes, l'organisation des Tigres n'avait toujours pas été en mesure de s'entretenir avec les médecins traitants afin de convenir d'une éventuelle date de retour sur la patinoire.
Au cours de sa carrière, la médecin qui s'est occupée du cas de Whitney, Dre Valérie Brousseau, a eu l'occasion d'opérer cinq personnes pour des blessures similaires. Dans certains cas, les victimes ont mis jusqu'à six mois afin de retrouver un rythme de vie normale.
Elle ne s'attend toutefois pas à ce que le gardien de Kentville en Nouvelle-Écosse demeure sur le carreau aussi longtemps. Son état s'est effectivement vite stabilisé et il prend rapidement du mieux.
Texte complet dans La Tribune de mercredi.
Abonnement à la version électronique: