Voltigeurs: un pincement au coeur en cédant le capitaine

C'est avec un pincement au coeur que la direction des Voltigeursde Drummondville a cédé son capitaine Joey Ratelle aux Saguenéens de Chicoutimi. Sur le plan humain, ils auraient préféré le garder, mais ils devaient se rendre à l'évidence qu'il devait partir, pour le bien de l'équipe.
«Joey a 20 ans et ne sera donc pas de retour l'an prochain. Nous savions qu'il avait une grande valeur, alors nous avons approché des équipes afin d'offrir ses services. Nous voulions greffer un joueur de 17 ans à notre alignement et c'est ce que les Saguenéens ont été en mesure de nous offrir», commente le directeur général adjoint, Stéphane Desroches.
Au moins une autre formation état dans la course pour obtenir les services du joueur de caractère, mais elle n'avait pas les atouts nécessaires pour rivaliser avec l'offre de Yanick Jean.
En retour de trois mois de hockey, les Rouges ont notamment mis la main sur le Magogois Nicolas Guay qui a choisi de quitter le Saguenay cet automne afin de jouer avec le Red Bull de Salzbourg en Autriche. Ce dernier s'est réjoui de la transaction et s'est dit enclin à revenir jouer au Québec le plus tôt possible.
Guay intégrera la LHJMQ au plus tard l'automne prochain, mais les Voltigeurs multiplient les démarches afin de le rapatrier dès cet hiver. Sans entrer dans les détails, Desroches a indiqué que le dossier était relativement complexe.
En 15 rencontres en Autriche depuis le début de la saison, Guay a été limité à une mention d'aide. Il faut toutefois dire qu'il rivalise avec des adultes. Il faut s'attendre à ce que l'expérience et la maturité acquises en Europe lui soient d'une grande aide à son retour dans la LHJMQ.
«Il a aussi ajouté de la viande autour de la charpente. Quand je l'ai vu à 15 ans, je le trouvais un peu frêle, mais il est maintenant à 185 livres, raconte Desroches. Guay, c'est un joueur doté d'un excellent sens du hockey, capable de marquer des buts, mais efficace dans les deux sens de la patinoire et très intense. Il cadrera bien dans notre philosophie».
En plus de Guay, les Voltigeurs ont mis la main sur le choix de 2e ronde des Sags, ce qui devrait leur permettre de se faire entendre au 30e rang environ. «Tout le monde s'accorde pour dire que ce sera un excellent repêchage. Nous sommes persuadés qu'il y aura encore de très bons joueurs lorsque nous utiliserons ce choix», conclut le DG adjoint.