Après avoir amassé des points lors de trois de leurs quatre derniers matchs, Hugo Roy et sa troupe espère en récolter deux autres contre les Wildcats samedi, à Moncton

Vent de confiance chez le Phoenix

On va se le dire, ce n'est jamais facile pour le Phoenix de Sherbrooke lors de ses voyages dans les Maritimes. Historiquement, la troupe de Stéphane Julien a rarement du succès lors de ces longs voyages.
Mais voilà, la victoire de 5-2 du Phoenix jeudi soir contre Cap-Breton, et l'affrontement à venir samedi contre les pauvres Wildcats de Moncton, laissent présager un résultat différent. Le Phoenix complétera son voyage dimanche en affrontant le Titan, à Acadie-Bathurst.
Et ça tombe bien; le Phoenix a grandement besoin non seulement de positif, mais de points au classement.
Les deux points acquis face aux Screaming Eagles lui ont permis de devancer le Drakkar de Baie-Comeau par un point.
« Dès que la rondelle est tombée, on savait que c'était un match important. On est bien au courant du classement et que c'est très serré entre nous et Baie-Comeau. Aussi, c'était notre deuxième match contre Cap-Breton, et mon frère, alors j'avais une raison supplémentaire de gagner ce match-là pour égaliser les comptes », a dit le capitaine du Phoenix, Hugo Roy.
Il y a une dizaine de jours, Cap-Breton a battu Sherbrooke 4-1 au Palais des sports lors du premier affrontement entre les frères Roy, Hugo à Sherbrooke et Sacha avec les Screaming Eagles.
« Ça commence le voyage du bon pied; c'est jamais facile, ces voyages dans les Maritimes. Le premier match, on a davantage des jambes d'autobus. Là, cette victoire a détendu l'atmosphère. Contre Moncton, on ne se fait pas de cachettes, il faut gagner. Peu importe si Moncton connaît des difficultés ou non », a dit le capitaine.
Justement, il faudrait profiter des largesses des Wildcats avant que leur épouvantable séquence de défaites ne prenne fin; Moncton n'a pas gagné à ses 25 derniers matchs.
« Il faut se préparer comme si on affronte une équipe de tête. Ça n'a pas été une super performance de notre part lorsqu'ils sont venus à Sherbrooke récemment (victoire de 3-2 du Phoenix le 12 février), alors il faut mieux jouer, être plus convaincant. »
« Le moral est bon dans l'équipe; on a amassé des points à trois de nos quatre derniers matchs. On se bat pour une place en séries. Il ne faut pas oublier l'objectif. On apprend aussi à se connaître comme équipe. On a vécu une séquence léthargique en attaque, on a eu quelques hauts et des bas aussi. Il faut garder le moral et continuer. »
Avec une dizaine de matchs à disputer en saison régulière, le Phoenix doit plus que jamais amasser des points à un rythme régulier.
Surtout contre des formations contre Moncton, dernière au classement de la LHJMQ.