Louis Robitaille, entraîneur-chef des Tigres de Victoriaville

Les Tigres s'inclinent en fusillade

Kelly Klima a déjoué James Povall en tirs de barrage, pendant que Julio Billia blanchissait les trois Tigres à lui faire face et les Saguenéens de Chicoutimi ont remporté un gain de 4-3 sur les Victoriavillois, dimanche, dans le cadre d'un match âprement disputé.
« Je n'ai pas haï notre match, nous avons commencé la partie sur les talons, mais nous sommes revenus par la suite. En troisième, nous avons été les agresseurs, ça a été de loin notre meilleure période », analyse l'entraîneur-chef des Félins, Louis Robitaille.
Les Saguenéens ont lancé 11 fois au but au cours de la première période, mais James Povall a réalisé quelques solides arrêts afin de permettre aux siens de retraiter au vestiaire avec une priorité de 1-0. Après avoir vu les locaux créer l'égalité, les Victoriavillois ont repris les devants à deux autres reprises. Chaque fois, leurs adversaires ont répliqué immédiatement.
« Chaque fois que nous avons marqué, nous avons mal géré nos émotions et leur avons permis de revenir dans le match, explique Robitaille. La grande patinoire a aussi fait une différence, ils ont semblé à l'aise dans notre territoire. Il faudra revoir ça pour notre prochaine visite ».
Positionné entre Maxime Comtois et Pascal Laberge, le nouveau venu Austin Eastman fait bien depuis son arrivée avec les Tigres. L'ancien Olympique a inscrit son premier point avec sa nouvelle équipe, se faisant complice du 13e de Comtois.
Les Victoriavillois prendront maintenant la route des Maritimes pour leur deuxième et dernier voyage dans l'Est. Ils y affronteront les Islanders de Charlottetown, le Titan d'Acadie-Bathurst et les Mooseheads d'Halifax.
Justin Blanchette vole un point aux Voltigeurs
L'ancien gardien du Phoenix de Sherbrooke, Justin Blanchette, a été tout simplement magique, dimanche soir, pour donner un gain de 4-3 en fusillade au Drakkar de Baie-Comeau sur les Voltigeurs de Drummondville. Le cerbère a réalisé 55 arrêts, dont plusieurs sur des tirs à bout portant afin d'infliger aux Rouges une première défaite en cinq partie et un premier revers en 2017. Les hommes de Dominique Ducharme n'ont pas perdu en temps réglementaire depuis le 28 décembre. Ils avaient alors baissé pavillon 4-2 face au Phoenix de Sherbrooke.
Mathieu Sévigny connaît d'excellents moments depuis que le personnel d'entraîneurs a choisi de lui confier un rôle accru, il a récolté quatre points, dont trois mentions d'aide au cours du week-end.
Blessé, Olivier Rodrigue brillait par son absence pour cette rencontre. En relève, Émilien Boily a stoppé 28 tirs, dont un contre son ancien coéquipier Noah Corson sur un tir de punition en prolongation. Il a finalement cédé face à Ivan Chekhovich en fusillade.