Le match de samedi contre les Mooseheads d'Halifax a été particulièrement coûteux pour le Phoenix de Sherbrooke avec deux blessés et une suspension.

Le Phoenix doit se livrer à une gymnastique mathématique

L'état-major du Phoenix de Sherbrooke se casse la tête avec les chiffres, depuis samedi. Non pas seulement pour trouver de nouveaux moyens d'engranger davantage de points au classement, mais aussi pour calculer le nombre de rappels de joueurs qu'il aura besoin au cours des prochains matchs.
Le Phoenix pensait amasser plus que sa juste part de points, vendredi et samedi dernier, contre Victoriaville et Halifax.
Si la défensive et les gardiens ont tenu le fort - seulement quatre buts accordés au total - l'attaque a souffert d'une panne sèche.
Qui plus est, le match de samedi fut doublement douloureux. Marek Zachar et Anderson Macdonald se sont tous les deux blessés à l'épaule, et ils rateront visiblement une très grande part des 19 parties restantes au calendrier régulier de l'équipe.
Ajoutez à cela une suspension de deux matchs au défenseur Johnatan Legault pour son coup de poing à la marboulette de Joel Bishop, officialisée lundi, et vous avez un alignement pas mal réduit merci.
« On ressent beaucoup de frustration, dans le moment. C'est notre année qui se continue côté blessure! Mais bon, il faut vivre avec ça. Le message qu'on passe aux gars, c'est qu'on a pu récolter huit victoires en 11 matchs avec une moitié d'alignement régulier, avant Noël. On est capables de répéter », a poussé l'entraîneur-chef du Phoenix, Stéphane Julien.
« On vit au jour le jour. La perte de Zachar et de McDonald fait mal, car ce sont deux gars qui nous amenaient beaucoup d'attaque. Quant à Legault, il défend ses coéquipiers, c'est un rôle qu'il assume depuis son arrivée avec nous et on n'en a pas des masses, des gars comme lui. »
Mais voilà. L'épidémie de blessures qui a soufflé sur le Phoenix avant les Fêtes a forcé bon nombre de rappels de joueurs affiliés.
Et ces rappels, il y en a moins de disponibles; la règlementation LHJMQ fixe à 10 le nombre maximum de rappels possibles.
« On a une trentaine de gars sur notre liste de rappels; et parmi ceux-ci, Félip Bourdeau est déjà à six rappels, Dany Coulombe est à sept et Jacob Graveline est à cinq rappels. Ça, ce sont des gars qui ont l'expérience nécessaire pour nous aider immédiatement. On n'a pas encore décidé qui va jouer encore, ni quand. On a toute une gymnastique mathématique à faire », a dit Julien.
« Aussi, il y a le fait qu'on est doublement prudent pour les rappels de joueurs après les Fêtes. On ne veut pas scrapper les saisons de leurs clubs midgets respectifs non plus. Certains sont dans la course. On va se croiser les doigts et espérer ne plus avoir de blessés! »
Nicolas Poulin sera de retour vendredi à temps pour le match contre les Remparts, à Québec. Ce dernier a amorcé sa saison il n'y a pas longtemps, avant d'abdiquer à cause de maux de dos causés par le surentraînement.
« On espérait au moins deux points sur les quatre disponibles le week-end dernier, alors c'est décevant. On n'aura pas le choix de resserrer le jeu, et de se mettre le nez davantage devant le filet adverse, si on veut marquer plus souvent au cours des prochains matchs. »
Après leur voyage à Québec vendredi, le Phoenix rendra visite aux Tigres à Victoriaville, ce samedi.