Chute des assistances: le Phoenix garde espoir

Le Phoenix se trouve parmi les 13 équipes qui subissent une chute d'assistances jusqu'à maintenant cette saison. Avec cette variation négative de 15 %, l'organisation sherbrookoise présente la cinquième plus importante baisse du circuit.
<p>Sylvie Fortier</p>
La direction ne perd toutefois pas espoir et se dit sûre de voir les chiffres regrimper.
« Nous comptons sur la population en souhaitant qu'elle s'active et qu'elle se souvienne que Sherbrooke n'avait pas d'équipe de hockey junior il n'y a pas si longtemps », avance Sylvie Fortier, directrice des opérations.
Cette dernière croit que différentes raisons expliquent les faibles foules observées en début de saison au Palais des sports ou partout au Québec.
« Le facteur température joue pour beaucoup. Lorsqu'il fait beau et chaud au mois de septembre ou octobre, il y a moins de spectateurs dans l'amphithéâtre. Voilà pourquoi le circuit se penchera sur la possibilité de commencer la campagne plus tard même si les cours seront déjà entamés. »
Selon elle, les familles ont également aujourd'hui moins de « dollars-loisirs » dans les poches.
« Les enfants sont beaucoup plus occupés qu'auparavant. Puis je ne crois pas que le coût du billet unitaire explique la baisse d'assistances. À 18 $ pour les adultes, on se trouve dans la moyenne et plusieurs forfaits et autres promotions sont proposés. »
Les performances de l'équipe
Le début de saison plus difficile du Phoenix pourrait aussi avoir influencé les statistiques.
« L'équipe joue par contre beaucoup mieux maintenant! » rappelle la directrice des opérations.
Les neuf points obtenus dernièrement par le Phoenix sur une possibilité de 12 n'ont toutefois pas empêché le fait que seulement 1870 spectateurs se trouvaient au Palais mercredi dernier contre les Sea Dogs de Saint-John. La plus faible foule de l'histoire du Phoenix.
Or, les deux dernières foules les plus décevantes (1945 et 1948 spectateurs) avaient aussi été accueillies un mercredi soir la saison passée.
« Notre équipe propose tout un spectacle rempli d'émotions et elle a besoin de ses fans, surtout parce qu'il s'agit cette année d'une belle et importante saison. Une équipe de hockey junior fait rayonner une région et on doit l'appuyer », note Sylvie Fortier, tout en admettant que le personnel réagit activement à cette baisse d'assistance.
« Nous n'avons jamais offert autant de promotions et nous avons engagé deux nouveaux représentants qui tenteront d'entrer en contact avec les entreprises de la région pour la vente de billets », avance celle qui considère que la présentation des matchs à la télé ne nuit pas aux assistances, bien au contraire.
« Ces parties télédiffusées aident à la promotion de la LHJMQ. Finalement, je ne crois pas que la diminution du nombre de bagarres soit un facteur dans ce dossier, contrairement à ce que pensent d'autres personnes », termine-t-elle.