Jean-Guy Rancourt
Après deux saisons à dominer la Ligue de hockey midget AAA du Québec, plusieurs amateurs s’attendaient à ce que la saison 2019-2020 des Cantonniers de Magog soit remplie de résultats plus modestes. Les joueurs de Félix Potvin en ont décidé autrement. Ils viennent d’être sacrés champions de la saison régulière et ils devront être considérés comme favoris lors des prochaines séries éliminatoires.
Après deux saisons à dominer la Ligue de hockey midget AAA du Québec, plusieurs amateurs s’attendaient à ce que la saison 2019-2020 des Cantonniers de Magog soit remplie de résultats plus modestes. Les joueurs de Félix Potvin en ont décidé autrement. Ils viennent d’être sacrés champions de la saison régulière et ils devront être considérés comme favoris lors des prochaines séries éliminatoires.

L’histoire se répète pour les Cantonniers

Il se passe quelque chose d’irréel avec les Cantonniers de Magog. En matière de hockey, le secret le mieux gardé au Québec se cache à Magog avec les Cantonniers.  

Les succès des Cantonniers sous la férule de Félix Potvin dépassent tout entendement depuis la saison 2017-2018. Si vous l’aviez oublié, les Cantonniers ont tout balayé en 2017-2018 en étant couronnés champions de leur section, de la ligue et des séries. La saison suivante, soit en 2018-2019, les Chevaliers de Lévis ont jeté de l’ombre sur les Cantonniers avec leur saison presque parfaite (une défaite en 42 parties), mais au final, les champions incontestés du circuit Lévesque étaient demeurés les mêmes, les Cantonniers conservant la coupe Jimmy-Ferrari remise aux champions des séries une deuxième année de suite. Les Magogois avaient aussi terminé au premier rang de leur section.

 Cette saison, les Cantonniers devaient s’effondrer, débarquer de leur socle. Je l’ai entendu souvent celle-là et devinez quoi, moi le premier je n’avais jamais imaginé que la troupe de Félix Potvin serait en mesure de conserver le même statut d’excellence. Dans le peloton de tête, oui, mais jamais au sommet de la ligue, eux qui viennent d’être sacrés champions du calendrier régulier avec leur victoire de 5-3 sur le Lac St-Louis samedi soir. 

 Si vous faites le décompte, les Cantonniers sont sept en huit en ce qui a trait aux honneurs collectifs amassés depuis trois saisons dans la Ligue midget AAA du Québec. Ils tenteront d’ajouter un huitième championnat lors des prochaines séries. Et n’oubliez pas que les Cantonniers représentent la seule équipe midget AAA au pays à avoir atteint en 2018 et 2019 la grande finale du Championnat canadien, ou si vous préférez la coupe Telus, gagnant la médaille d’argent chaque fois.

Des miettes

 Les Cantonniers ne dérougissent pas. On croyait que les Cantonniers en laisseraient pour les autres après la campagne 2017-2018. Leurs rivaux doivent plutôt se contenter des miettes. La force de frappe des Magogois était inégalable en 2017-2018. L’équipe pouvait connaitre des ratés, mais gagner 8-7. La saison dernière, les Cantonniers pouvaient jouer tous les styles. L’équipe dominait soir après soir. C’était impossible de les intimider.

 Cette saison, les joueurs élites sont plus rares dans l’alignement de l’équipe. C’est peut-être là que se trouve la recette gagnante. On ne sait pas trop comment s’y prendre pour contrer les adolescents de Félix Potvin qui misent sur le travail collectif. L’équipe joue des matchs serrés la plupart du temps, les gagnant presque tous. Voilà qui est bon signe en prévision des séries.

 Mais avant de s’attarder aux prochaines séries, les Cantonniers ont un dernier rendez-vous devant leurs partisans, soit dimanche prochain contre les Chevaliers de Lévis. Pour plusieurs, ce sera un prélude à la grande finale. N’allons pas trop vite!

 Chose certaine, les Chevaliers de Lévis dirigés par l’ancien Cantonnier Éric Bélanger représentent actuellement la plus sérieuse menace pour la formation magogoise. Après un début de saison plutôt modeste, les Lévisiens roulent eux aussi à un train d’enfer. La confrontation entre ces deux équipes promet dimanche prochain.

 Entretemps, les amateurs de hockey de Magog et la région devraient réaliser jusqu’à quel point ils sont gâtés par leur équipe. Ils devraient envahir l’aréna de Magog pour leur démontrer leur appréciation dimanche prochain.