Olivier Léveillé a décroché le bronze chez les juniors, lors du 15 km classique.

Léveillé et Racine iront aux Jeux du Canada

La deuxième journée de la Coupe Québec Subaru de ski de fond en était une bonne pour les athlètes estriens juniors Olivier Léveillé et Alexandra Racine. Malgré la température très froide enregistrée à Sherbrooke samedi, ce qui rend les conditions de course plus difficiles, ils ont raflé tous les deux le bronze. Avec leurs bons résultats cette saison, les fondeurs d’Orford s’envoleront pour les Jeux du Canada à Red Deer en février prochain.

La compétition au club de golf Vieux Lennox était en fait la dernière course de sélection pour les athlètes, une dernière chance de prouver ce dont ils sont capables pour accéder à l’équipe du Québec.

Léveillé, qui participait au 15 km classique, visait gros, et il a été le deuxième québécois à franchir la ligne d’arrivée. Il a terminé troisième avec un temps de 39 minutes 30 secondes, une seule seconde derrière Tallon Noble, de la Colombie-Britannique qui a décroché l’argent. C’est le Québécois Félix-Olivier Moreau qui a remporté la course avec un chrono de 39 minutes 23 secondes.

« Ça faisait longtemps que je n’avais pas eu une course avec d’aussi bonnes sensations, réussir à me pousser autant. J’étais vraiment content du résultat à l’arrivée, commente Léveillé. Il y avait trois courses de sélection et c’est le gagnant de chacune des courses qui est sélectionné d’avance. Comme celui qui a gagné samedi avait déjà gagné une des autres courses, ça fait qu’en finissant deuxième derrière lui, ça me positionne en très bonne position pour être sélectionné pour les Jeux du Canada. »

Pour Racine, elle avait déjà remporté la première course de sélection la semaine dernière au Mont-Sainte-Anne, ce qui lui assurait presque à 100 % une place pour Red Deer. 

« C’est vraiment avec la course de dimanche passé que j’ai sécurisé ma place. C’était mon objectif parce que je fais souvent de bonnes courses au Mont-Saint-Anne. [Samedi], c’était un départ individuel et je ne voyais personne en avant et personne en arrière, c’était vraiment une étape mentale de pousser tout le long de la course. Malgré ça et la fatigue qui commence à s’accumuler, je suis quand même contente de mon résultat », commente celle qui participait au 10 km classique et qui a enregistré un chrono de 33 minutes 24 secondes.

Les deux athlètes du Club de ski de fond du Mon-Orford ont finalement eu la confirmation de leur sélection dimanche matin. Il s’agit d’un gros objectif atteint. Leur entraineur Gilles Lefebvre pourra d’ailleurs les accompagner, étant l’entraineur de l’équipe du Québec pour les Jeux du Canada.

Froid glacial

En plus d’offrir une bonne performance pour le jury de sélection, les fondeurs devaient négocier avec le froid glacial. La température ressentie descendait jusqu’à -25. Vendredi soir, l’organisation avait déjà retardé les courses du lendemain de trois heures avec les prévisions. Samedi, une heure de retard supplémentaire avait été ajoutée à l’horaire. Également, les courses des catégories midgets ont été annulées, autant samedi que dimanche. Selon les règlements de Ski de Fond Québec, les jeunes athlètes (13 ans et moins) ne peuvent prendre le départ lorsque la température est en dessous de -15, question de sécurité. 

Léveillé ne s’est pas laissé déranger par les problèmes de performance que le froid pouvait entrainer.

« C’est la même chose pour tout le monde, alors on est tous à armes égales. C’est sûr que c’est plus dur pour l’asthme à l’effort, l’air froid dans les poumons, personne n’aime ça. À un certain point, pour les articulations aussi c’est plus difficile. C’est surtout mental, il ne faut pas s’arrêter de pousser et penser aux sensations du froid », ajoute celui qui s’entraine avec le club de ski de fond du Mont-Orford.

Certaines courses ont aussi été annulées dimanche, la dernière journée de compétition de cette Coupe du Québec.

Autres résultats pour Orford samedi

Jeanne Carrier-Carpentier a terminé au 4e rang, derrière sa camarade Alexandra Racine, dans la catégorie junior féminin (10 km).

Chez les juniors B (15 km), Arthur Petelle a terminé sixième, puis Trevor Aitken et Alexis Delpace ont pris respectivement le 26e et 28e rang.

Chez les seniors (15 km), Nicolas Beaulieu a fini 24e et Jean-Christophe Lacasse a pris le 28e rang.

Chez les juvéniles garçons (7,5 km), Jules Saint-Jean a enregistré le 9e temps le plus rapide, tandis qu’Émile Regnault a terminé 19e.

+

Lefebvre satisfait de ses troupes

La Coupe Québec Subaru au club de golf du Vieux Lennox restera certainement marquée par le froid et la tempête. Si les membres de l’organisation ont dû jongler avec les retards et les annulations de courses, ainsi qu’avec la constante surveillance de la météo, les athlètes ont eu la chance d’acquérir de l’expérience lors de conditions plus difficiles.

« On voyage beaucoup et on fait des compétitions un peu partout. Les sports d’hiver extérieurs... les conditions c’est notre réalité. Il y a plusieurs types de surfaces sur laquelle tu vas skier et il va y avoir des skieurs qui ne seront pas capables de s’adapter », explique l’entraineur du Club de ski de fond du Mont-Orford Gilles Lefebvre.

Les fondeurs ont dû s’adapter au froid et à la neige molle du parcours. Bien que ça apporte des complications physiques, ce sont les athlètes ayant une bonne force mentale qui s’en sont le mieux sorti. 

« Pour nous c’était une journée plus difficile physiquement oui, mais aussi surtout mentalement. Quand les skieurs skient dans des conditions comme ça, il se fait beaucoup plus d’écart entre les skieurs. Et quand tu te retrouves seul, tu penses que tu n’avances pas, tu tombes dans un mode dur mentalement », précise le coach.

Lefebvre se dit satisfait de ses troupes dans l’ensemble. Le week-end a été plus dur en termes d’organisation, mais les jeunes ont pu performer et ajouter ces courses plus difficiles à leur bagage d’athlète compétitif. 

« Quand tu as 15 ou 16 athlètes, chaque jour il y en a qui ont de bonnes courses et de mauvaises courses. Pour notre club, ce qui était super important c’était les sélections pour les Jeux du Canada, vendredi et samedi. Dimanche c’était vraiment une opportunité de faire des courses avec moins de signification. »

L’entraineur se dit surtout content de voir évoluer les plus jeunes de son club.

« Il y a par exemple Jules Saint-Jean et Morgan St-Martin qui sont des juvéniles, qui ont très bien performé en fin de semaine. Ils sont la nouvelle relève de notre équipe. C’est encourageant de voir ça pour un coach. Quand tu as des athlètes qui performent, mais qu’il n’y a personne en arrière pour prendre la relève, tu te poses des questions sur le futur », ajoute-t-il

Dimanche

Pour les athlètes juniors, la course de dimanche se voulait une occasion pour acquérir de l’expérience. Les juniors A et les seniors ont pris le départ ensemble, ce qui a permis aux plus jeunes d’observer les stratégies des plus vieux. C’était justement au tour des seniors de tout donner dimanche. Il s’agissait d’une course de sélection pour les championnats du monde qui auront lieu en Autriche. Les juniors B ont quant à eux partager la piste avec les juvéniles. 

On compte d’ailleurs un grand nombre d’athlètes qui ne se sont pas présentés sur la ligne de départ, malgré leur inscription. Au moins trois clubs de ski avaient décidé de plier bagage samedi soir et de retourner dans leur région, pour éviter la tempête. D’ailleurs les distances de compétitions ont été réduites pour tout le monde, étant donné la moins bonne qualité des pistes.

Chez les hommes (19,3 km style libre), Olivier Léveillé a pris le 22e  rang, suivi de Nicolas Beaulieu en 26e place.

Pour les plus jeunes (7,5 km), Arthur Petelle a décroché l’argent, puis Jules Saint-Jean a terminé 9e. Trevor Aitken, Alexis Delpace et Émile Regnault ont terminé respectivement au 26, 27 et 28e rang.

Chez les femmes (14,3 km), Racine a enregistré le 17e rang, suivi de sa camarade Jeanne Carrier-Carpentier en 18e place.

Pour les plus jeunes (4,3 km), Morgan St-Martin a pris le 17e rang.

Finalement dans la catégorie maître (7,5 km), Coralie Beauchamp a terminé en 3e place.