Evan Fitzpatrick ne peut décrire le sentiment qui l’habitait en levant la coupe Memorial : « J’étais sans mot. C’est la meilleure chose qui aurait pu m’arriver et le meilleur sentiment qui existe », a-t-il lancé.

L’étiquette de gagnant sur Evan Fitzpatrick

En soulevant la coupe Memorial avec le Titan d’Acadie-Bathurst, le gardien Evan Fitzpatrick a certainement changé la perception de bien des gens. Il faut avouer qu’en ne connaissant pas beaucoup de succès à Sherbrooke, l’ancien portier du Phœnix ne portait pas l’étiquette de gagnant. Les choses ont changé en peu de temps.

« Ce que les gens pensent de moi ne m’a jamais dérangé. Ce n’est pas important. Je crois en moi et c’est tout ce qui compte » a affirmé Evan Fitzpatrick au lendemain du défilé dans les rues de Bathurst.

Le gardien de 19 ans n’a pas fini de célébrer. Les festivités ne font que commencer et son été s’annonce bien rempli.

« On a eu un beau souper d’équipe après la partie avec nos deux coupes. Nos familles étaient là, avec nous à Regina. On a célébré beaucoup et on vient de vivre l’expérience d’un énorme défilé durant lequel toute la ville participait », informe le choix de deuxième ronde des Blues de St-Louis en 2016.

Fitzpatrick a présenté des statistiques impressionnantes (moyenne de 2,24 en saison et 2,10 en séries) depuis son arrivée à Bathurst durant le temps des Fêtes. Et ce, allant jusqu’à devenir le premier gardien depuis 13 ans à obtenir un blanchissage lors de la finale de la coupe Memorial.

« J’étais excité à l’idée de prendre part à ce prestigieux tournoi et j’étais déterminé du début jusqu’à la fin. Ce n’était pas une question de statistiques personnelles ou de réputation pour moi. Tout ce qui comptait, c’était la victoire de mon équipe », souligne-t-il.

Evan Fitzpatrick n’est pas devenu un gardien totalement différent en six mois. Selon lui, il était le même gardien à Sherbrooke, mais avec moins de confiance.

« J’avais une bonne équipe devant moi à Bathurst et je pouvais compter sur des entraîneurs et des dirigeants qui m’ont donné les outils pour connaître du succès », confie Fitzpatrick.

Le gardien profitera maintenant d’une courte pause avant de recommencer l’entraînement et se concentrera sur son camp avec les Blues de St-Louis.

Tout indique d’ailleurs que Fitzpatrick se battra pour un poste de partant dans la Ligue américaine de hockey avec le Rampage de San Antonio.

« Pour l’instant, je veux prendre une journée à la fois et on verra ce qui se passera à St-Louis. Je crois au processus qui m’attend et j’ai hâte de connaître les plans des Blues en ce qui me concerne », résume celui qui a fait écarquiller bien des yeux depuis la transaction entre le Phœnix et le Titan.