L’entraîneur-chef des Volontaires, Jean-Philippe Gauthier, soutient que son équipe a travaillé fort des deux côtés du ballon pour vaincre les Nomades du Collège Montmorency.

Les Volontaires, vainqueurs chez eux

Les Volontaires du Cégep de Sherbrooke se sont bien défendus, samedi, lors du match d’ouverture local de la saison. Après une partie chaudement disputée, l’équipe a finalement enregistré une victoire de 20-18 contre les Nomades du Collège Montmorency.

Une confusion en fin de partie a cependant donné une petite frousse aux Volontaires. Avec un pointage serré et seulement quelques secondes à jouer, les Nomades ont tenté un botté de placement pour gagner la partie.

« Nous, on a mis de la pression pour bloquer le placement, ce qui a fait que le botté a été raté puis est tombé dans la zone des buts », explique l’entraîneur-chef des Volontaires, Jean-Philippe Gauthier.

Un des joueurs des Nomades s’est alors emparé du ballon, puis l’équipe en visite a déduit qu’il s’agissait d’un touché, ce qui leur aurait procuré la victoire.

« Montmorency a décidé d’aller célébrer dans la zone des buts. Ils ont célébré trop vite. La décision de l’arbitre n’était pas donnée. Ce joueur-là n’avait pas le droit de reprendre le ballon. Finalement, on a gagné le match », indique Gauthier. 

Les joueurs ainsi que les partisans ont retenu leur souffle jusqu’à l’annonce de l’arbitre, qui a accordé la victoire à Sherbrooke. 

Le quart-arrière Pierre-Olivier Potvin a cumulé 250 verges par la voie des airs, avec deux touchés et une interception. Il a aussi couru pour 67 verges. Quant au receveur Rémi Garon-Landry, il a été le meilleur avec 78 verges de gain. Philippe Lajoie et Mathieu Bernard ont capté des passes de touché.

Jean-Philippe Gauthier s’est dit très satisfait de la partie. Il est notamment fier que l’équipe soit restée concentrée, même avec le soleil qui tapait fort.

« Le match a vraiment bien été. Je suis vraiment content. Des deux côtés du ballon, on a travaillé fort. On a pris l’avance dans ce match-là et on a réussi à la garder pendant tout le match, ce qui est quand même difficile à faire. Il n’y a pas un joueur qui s’est démarqué plus que les autres. L’équipe a bien fait, chacun a accepté de jouer son rôle », commente-t-il.

Rappelons que les Nomades de Montmorency sont passés de la division 1 vers la division 2 cette saison. Jean-Philippe Gauthier avoue que l’équipe s’est posé la question avant le match : allaient-ils battre une équipe de D1?

« Ça fait un petit velours. Ils sont dans un gros bassin de football. Mais il n’y a rien à s’enfler la tête, vu que c’était un match serré. »