Samedi, les joueurs de l’entraîneur-chef Jean-Philippe Gauthier ont battu les Lynx d’Édouard-Montpetit par 23-19, une deuxième victoire en autant de matchs.

Les Volontaires toujours invaincus

Mine de rien, les Volontaires du Cégep de Sherbrooke ont autant de victoire en cette toute jeune saison 2018, que lors de toute la saison 2017.

Samedi, les joueurs de l’entraîneur-chef Jean-Philippe Gauthier ont battu les Lynx d’Édouard-Montpetit par 23-19, une deuxième victoire en autant de matchs.

L’an dernier, à la première saison de Gauthier à la barre de l’équipe, Sherbrooke a conclu son calendrier régulier avec deux victoires, six défaites et une sortie rapide au premier tour éliminatoire face à John-Abbott.

« C’est bon pour la confiance des gars. Après quelques saisons plus difficiles, il faut réapprendre à gagner, et à rendre la victoire possible. On doit continuer à mettre les efforts et à bien terminer nos matchs, comme on l’a fait samedi », a dit Gauthier.

Ce dernier confirme qu’il anticipait ce premier match à l’extérieur, surtout après le voyage en autobus.

« On va devoir améliorer notre activation après un voyage comme ça. C’était le premier de notre saison, et ç’a paru. On n’a pas démarré d’aplomb, on a fait plusieurs erreurs, écopé de trop de punitions. »

« Une chance, on s’est réveillé à la fin de la première demie. Notre défensive a connu une grosse séquence, on a repris le ballon, on a franchi le terrain avant d’inscrire le touché. Les Lynx menaient donc 12-10 à la demie », a dit Gauthier.

Un momentum que les Volontaires ont conservé au début du troisième quart.

« On a marqué sur notre première séquence à l’attaque et à partir de là, on a été en contrôle. »

Le quart-arrière vétéran Pierre-Olivier Potvin a récolté 125 verges de gain, une passe de touché et un touché au sol.

Le receveur de passes Philippe Bouffard a capté sa première passe de touché de l’année. Le porteur de ballon Félix Noël a lui aussi inscrit un majeur, avec 83 verges de gain.

« On a une ligne offensive formée de quatre joueurs finissants. On doit en faire plus avec notre jeu au sol, ça doit être notre force », a dit M. Gauthier.

Thomas Poirier-Stébenne et Marius Massé-Vincelette ont réalisé des interceptions en défensives.

« Marius ne devait pas jouer avant la troisième semaine, puisqu’il se remet d’une blessure sérieuse au genou. Mais il est là. C’est l’un des joueurs les plus sous-estimés, il est incroyable en couverture de passe. »

Les Volontaires se préparent maintenant pour Valleyfield (1-0); le Noir et Or sera à Sherbrooke dimanche prochain.