Nommé en juin dernier, l’entraîneur-chef des Volontaires Jean-Philippe Gauthier en est à une première expérience de recrutement avec son équipe.

Les Volontaires s’approchent de leur objectif

Le recrutement de l’équipe des Volontaires du Cégep de Sherbrooke pour la prochaine campagne est un vif succès, confirme l’entraîneur-chef de l’équipe Jean-Philippe Gauthier. Sur la trentaine de joueurs souhaités en décembre dernier, déjà 23 ont confirmé leur présence au Cégep de Sherbrooke.

« C’est vraiment positif, je crois qu’on est en avance sur ce qui se faisait les années précédentes. Au total, on a 16 gars qui ont complété leur admissibilité et le changement d’entraîneurs, en juin dernier, a provoqué quelques départs. L’objectif était de regarnir notre profondeur », a dit M. Gauthier.

Ce dernier a mené les Volontaires en séries, l’automne passé, malgré une fiche de 2-6. Sherbrooke s’est incliné au premier tour éliminatoire face à John-Abbott.

Les Volontaires ont surtout pigé dans leur cour immédiate pour ce recrutement; dans le lot des joueurs qui ont choisi les Volontaires, on retrouve sept joueurs des Harfangs du Triolet, trois joueurs des Barons du Séminaire de Sherbrooke, deux de l’école secondaire Montcalm, deux joueurs des Bulldogs de Sherbrooke et six du Collège Saint-Bernard de Drummondville.

« J’accorde beaucoup d’importance à la personnalité des gars. Je veux des joueurs qui partagent nos valeurs afin qu’on soit tous sur la même page au départ du camp dans ce projet. Je demande de la rigueur aux gars, et qu’ils soient actifs et autonomes, afin qu’on puisse concilier efficacement le foot et les études. »

La position de joueur de ligne à l’attaque fut l’une des priorités pour Gauthier.

« En 2018, on va avoir cinq vétérans sur notre front, avec quatre finissants. Mais on n’avait rien derrière. À partir du sixième joueur de ligne, on devait piger dans les joueurs défensifs. Dans le recrutement actuel, on a réussi à en faire signer cinq déjà. L’objectif est d’avoir une douzaine de gars au camp. C’est à cette position qu’il est le plus long à développer un joueur. »

À ce titre, Jean-Philippe Gauthier n’a pas tari d’éloges à l’endroit de Jérémy Benoit, des Bulldogs de Sherbrooke. Le robuste joueur peut évoluer aussi bien sur la ligne offensive, qu’ailier rapproché ou porteur de ballon, avec ses 260 livres. « C’est un athlète très spécial. Tous nos entraîneurs de position veulent travailler avec lui », a dit M. Gauthier.

L’entraîneur  précise qu’un camp ouvert se déroulera le 24 février prochain, au centre Multisports Roland-Dussault, pour tous ceux qui aimeraient tenter leur chance de se joindre à l’équipe.