Volontaires et Islanders se sont affrontés une fois cette saison, lors du match d’ouverture, et John-Abbott était reparti de Sherbrooke avec une victoire de 39-10.

Les Volontaires prêts à surprendre

Sherbrooke et John-Abbott se connaissent bien. Très bien même. Et ce samedi, ils s’affronteront pour une quatrième fois de suite au premier tour éliminatoire du football collégial division 2. Si les Islanders ont remporté les trois premiers duels, les Volontaires fourbissent leurs armes afin de renverser cette tendance.

L’an dernier, les Volontaires étaient entrés en éliminatoires après un départage compliqué des équipes admissibles.

Mais pas cette année.

Avec une victoire face aux Griffons de l’Outaouais et face aux Diablos de Trois-Rivières, les Volontaires sont entrés en éliminatoires par la grande porte. Et voilà une grande dose de confiance, confirme l’entraîneur-chef de l’équipe, Jean-Philippe Gauthier.

« En fait, on est en éliminatoires depuis deux semaines. On devait absolument gagner ces deux matchs-là pour jouer une semaine de plus, et c’est ce qu’on a fait. Les gars répondent vraiment bien à cette pression-là et ça tombe bien, il faudra tout laisser sur le terrain si on veut battre John-Abbott. Il faudra tenir le match serré, grâce à notre unité défensive, comme on l’a fait toute la saison, et jouer du gros football dans les moments clés en fin de match. On est convaincu d’avoir notre chance. »

Les Volontaires ont terminé la dernière campagne avec une fiche de 3-5, tandis que les Islanders ont montré une fiche de 7-1.

Les deux programmes de football ce sont affrontés une seul fois en saison, lors de la semaine inaugurale, une victoire de 39-10 de John-Abbott.

« Dans ce match, notre défensive n’a accordé que 14 points. Et en plus, on a concédé quatre touchés de sûreté. Les Islanders ont bloqué un botté de dégagement, pour inscrire un touché, et ils ont converti un échappé en touché. Ils n’ont pas vu Jérémy Desindes, et ils devront s’ajuster à la présente de (Gabriel) Royer et de (Thomas) Stében-Poirier à l’attaque », a dit Gauthier.

Pivot de première année, Désindes a démarré un premier match en saison contre les Griffons, il y a deux semaines à peine. Une blessure au doigt subie lors du camp d’entraînement a retardé sa rentrée.

Quant aux secondeurs Royer et Steben-Poirier, ils jouent également à l’offensive, depuis deux semaines. Royer a d’ailleurs inscrit deux touchés face aux Diablos de Trois-Rivières, la semaine dernière.

Si la défensive de Sherbrooke a été très efficace tout au long de la saison, elle aura fort à faire face à l’attaque des Islanders, qui n’a pas été vraiment gentille avec les défensives de ses adversaires, en 2019.

Menée par le quart-arrière Mathieu Boudreau (1347 vergers de gain, 17 passes de touché et quatre interceptions), l’attaque de John-Abbott a marqué 328 points en huit matchs, un sommet au football collégial division 2.

« C’est semaine de relâche pour les gars cette semaine, alors on a eu une préparation de pro. Après trois affrontements contre eux, on est prêts à répondre à tous les scénarios. Ce n’était pas toujours le cas, les années passées. Ils ont un très bon groupe d’entraîneurs, et ils n’hésitent pas à lancer des balles courbes. Il faudra être prêt. »

Les Volontaires ont par ailleurs dévoilé l’identité de leur sixième capitaine. Il s’agit du receveur de passes Louis-Philippe Lussier.

« C’est un de nos meilleurs leaders, un gars qui prêche par l’exemple. Il en est à sa quatrième année, mais c’est la première qu’il est partant. Il a été très persévérant, il a accepté son rôle. C’est un exemple à suivre », a dit Jean-Philippe Gauthier.