Les Volontaires devront redoubler d’ardeur, samedi face aux Griffons de l’Outaouais, s’ils espèrent se tailler une place en éliminatoires du football collégial division 2.

Les Volontaires ne doivent pas perdre

SHERBROOKE — Les Volontaires du Cégep de Sherbrooke sont en mode éliminatoire. Même s’ils ont encore un match à disputer en saison régulière, samedi à Sherbrooke contre les Griffons de l’Outaouais, ils ont déjà le dos au mur.

Il faut dire que les Volontaires se sont compliqué la tâche solidement, le week-end dernier, en s’inclinant 16-14 face aux Condors de Beauce-Appalaches.

L’équipe dirigée depuis le début de l’année par Marc Loranger n’avait pas gagné depuis 2015 et présentait, de facto, une fiche de 0-6 avant leur affrontement contre Sherbrooke.

Une victoire des Volontaires contre les Condors aurait confirmé aux Sherbrookois non seulement une place en éliminatoires, mais aussi l’accueil du premier match éliminatoire à la maison.

« On va se le dire, les Condors étaient prêts pour nous, ils avaient le plan de match parfait. Ils avaient des réponses pour tout ce qu’on essayait de faire. Et ils se sont très bien ajustés. Je leur lève mon chapeau », a d’abord précisé l’entraîneur-chef des Volontaires, Jean-Philippe Gauthier.

Ce dernier a vu son équipe échapper un autre match serré. C’est la deuxième fois lors de leurs trois derniers matchs que les Volontaires (3-4) échappent un match serré contre un adversaire à leur portée. Ils ont perdu 21-16 face aux Filons de Thetford Mines (3-4), récemment.

« C’est l’histoire des petits défis, pour nous cette saison. On a une équipe qui répond très bien aux gros défis, mais qui semble prendre les autres défis à la légère. Mais à partir de maintenant, tous les défis sont gros. Si on parvient à battre l’Outaouais (2-5), on a de très bonnes chances d’avoir un match éliminatoire à la maison. Et ça, c’est l’objectif numéro un », a poursuivi Gauthier.

« Mais lorsqu’on regarde tous les scénarios possibles, il y a quand même une chance qu’on soit exclus des éliminatoires. Bon, le pourcentage n’est pas élevé, mais c’est une possibilité. On est donc en mode éliminatoire. »

Les Volontaires cuvée 2018 ont 32 recrues dans leur rang. Un facteur non négligeable lorsque vient le temps de gérer des situations plus corsées.

« Disons que ça mérite une attention plus particulière du personnel d’entraîneurs qu’une équipe composée de vétérans. Ça prend une préparation soutenue et encore plus rigoureuse pour les matchs. »

Potvin absent?

Gauthier et les Volontaires pourraient être forcés de se passer des services du quart-arrière Pierre-Olivier Potvin.

Ce dernier est un morceau très important de l’attaque de l’équipe, avec 1123 verges par les airs et sept touchées, et 251 verges et quatre touchés au sol.

« Il s’est blessé à la cheville contre la Beauce et c’est Zachary Côté qui a pris la relève. Il n’a pas joué beaucoup, seulement une fin de rencontre contre John-Abbott et contre la Beauce, il a joué plus d’une demie. Il nous a surpris, le kid. Il a connu une progression incroyable, lui qui vient d’un programme de football à huit (Collège du Mont-Sacré-Cœur de Granby). On se prépare pour les deux éventualités, mais il y a plus de chances que Zach soit le partant samedi. »