L'ex-Cantonnier de Magog Frédérick Gaudreau a marqué cinq buts pour les Voltigeurs de Drummondville, qui ont éliminé vendredi les Tigres de Victoriaville.

Les Tigres de Victoriaville éliminés

Frédérick Gaudreau a inscrit les cinq buts de son équipe et a permis aux Voltigeurs de Drummondville de coiffer les Tigres de Victoriaville par la marque de 5-4 et du même coup de les éliminer des séries de fin de saison de la LHJMQ vendredi. La série se termine 4-1.
«J'ai connu d'autres bons matchs, mais ce soir j'ai réellement été opportuniste, on dirait que tout me souriait. Ça adonne bien d'avoir connu ce genre de performance dans un 5e match de série, alors que c'était aussi serré» a indiqué l'ancien des Cantonniers de Magog.
«J'ai rarement vu une prestation comme celle-là durant un match aussi serré. Il n'a pas fait que pousser des rondelles dans le but, il a créé ses propres chances de marquer. J'espère qu'il y a une équipe de la LNH qui lui donnera sa chance», a ajouté l'instructeur des Voltigeurs, Martin Raymond.
Après 61 secondes
Gaudreau a donné le ton à la rencontre après 61 secondes à peine, profitant de l'indiscipline de Ross Johnston pour inscrire son équipe au pointage. Il a bénéficié des largesses du robuste attaquant victoriavillois une autre fois en début de deuxième tiers. Ces buts marqués sur l'attaque à cinq, combinés à l'inefficacité des Tigres dans cette situation sont ce qui aura finalement fait la différence.
«Les unités spéciales ont fait une grosse différence dans ce match-là. Quand les matchs se décident par un écart d'un but, c'est important d'être sharp. Ils ont mis beaucoup de pression sur nos joueurs en désavantage numérique. Nous n'avons pas affronté beaucoup d'équipes comme ça cette saison», a indiqué l'entraîneur-chef des Félins, Yanick Jean.
Même s'il n'a pas été efficace qu'au cours de la saison régulière, Louis-Philip Guindon a probablement connu son meilleur match des séries, bloquant 24 lancers, dont plusieurs à bout portant en fin de rencontre, alors que les visiteurs prenaient sa cage d'assaut. Il a également stoppé Johnston en échappé à mi-chemin dans le match.
«Nous n'avons pas bien géré notre deuxième période. Nous nous sommes laissés embarquer dans leur émotivité. Nous avons succombé à leur stratégie pour nous déconcentrer. Par chance, Guindon a fait les arrêts quand ça comptait. S'il ne stoppait pas l'échappé, on s'en allait en prolongation finalement», a analysé Raymond.
Pendant que les Tigres tombent en vacances et que Philippe Hudon, Carl-Antoine Delisle et Jean-François Plante voient leur stage junior prendre fin, les Voltigeurs patienteront avant de connaître l'identité de leurs prochains adversaires. Ils se mesureront à l'Océanic de Rimouski ou aux Foreurs de Val-d'Or au deuxième tour.