Le vétéran Alex-Olivier Voyer a connu un fort match à son retour du camp des recrues des Bruins de Boston. Il a inscrit deux buts, dont celui de la victoire, en plus d’ajouter une mention d’aide.

Les réglagles se poursuivent chez le Phœnix

Le Phœnix de Sherbrooke a bien poursuivi son calendrier préparatoire en l’emportant 4-3 vendredi soir à Victoriaville face aux Tigres. Les Sherbrookois en ont profité pour faire quelques réglages à la veille de son dernier match hors-concours.

Le pointage final ne résume pas l’allure de la rencontre puisque les Tigres ont marqué deux buts tardifs dont un à 6 contre 4 avec quelques secondes à faire à la rencontre.

« On a joué un match honnête, estime l’entraîneur-chef du Phœnix Stéphane Julien. On a fait une couple d’erreurs, mais on s’en est bien sorti. On n’a rien donné. Quand il y a eu des chances de marquer Samuel Hlavaj a très bien fait. Il a sauvé les meubles quand c’était le temps. Je suis quand même satisfait. »

Le vétéran Alex-Olivier Voyer a connu un fort match à son retour du camp des recrues des Bruins de Boston. Il a inscrit deux buts, dont celui de la victoire, en plus d’ajouter une mention d’aide.

Vincent Anctil, aidé de son frère Julien, et Xavier Parent ont complété la marque pour Sherbrooke. Vincent Sévigny, Samy Paré et Alexander Peresunko ont assuré la réplique pour Victoriaville.

Samuel Hlavaj a bien fait devant le filet sherbrookois en stoppant 24 des 27 rondelles dirigées vers lui.

L’avantage numérique des Oiseaux a bien fait avec deux réussites en cinq tentatives. Stéphane Julien veut faire confiance à ses joueurs dans cette facette du jeu.

« Avec le talent qu’on a, je ne pense pas que c’est le temps de mettre des directives, souligne-t-il. Les gars ont assez de talent pour trouver des solutions. En désavantage numérique on a changé une couple de choses et les gars répondent bien. On joue agressif et on va le pratiquer dans la dernière semaine. »

Le Phœnix affrontera samedi l’Armada de Blainville-Boidbriand. Ce sera un dernier match préparatoire pour Sherbrooke qui aura ensuite une semaine complète d’entraînement avec de commencer la saison régulière en recevant les Saguenéens de Chicoutimi au Palais des Sports vendredi. Le lendemain les Olympiques de Gatineau seront de passage à Sherbrooke.

« On va encore essayer des choses, résume Stéphane Julien. On ne sait pas encore ce qu’on va faire en début de saison. Les quatre trios font de l’excellent travail alors ce n’est pas gênant de mettre nos joueurs contre les meilleurs de l’autre équipe. »