Les projecteurs sur la gymnastique

SHERBROOKE — Sherbrooke et le club de gymnastique Shergym accueillent pour la première fois une compétition de niveau provincial tout le week-end au Centre de foires, preuve que le club est en pleine croissance et forme des athlètes de haut niveau. Il s’agit d’une belle visibilité pour Shergym, et pour le sport.

« C’est beaucoup de travail. C’est quand même 60 bénévoles, il y a 300 athlètes, donc au moins 600 visiteurs... Ça encourage les jeunes à participer et ça permet au club de faire connaître la gymnastique », commente le directeur technique du club, David Altmeyer.

En plus d’accueillir la première Coupe Québec masculine de la saison, la Ville et le club étaient aussi les hôtes de la deuxième épreuve du processus de sélection pour les Jeux du Canada.

« La fédération nous félicite pour notre bon travail et elle nous a encouragés à postuler pour d’autres compétitions. On espère avoir les Jeux de l’Est en 2020, on est pas mal certains de les avoir. On travaille avec la Ville pour trouver les endroits et tout. C’est tout l’Ontario jusqu’aux Maritimes, c’est gros », ajoute M. Alteyer.

En effet, le club de gymnastique est en constant développement depuis les trois dernières années, de plus en plus d’athlètes s’y inscrivent et se démarquent.

« On a une belle représentation, une belle qualité gymnique. Le club se développe depuis trois ans, on a doublé notre nombre d’affiliés et il y a plus de 2000 personnes qui passent régulièrement au club, ajoute le directeur technique. On est une équipe de huit employés à temps plein, dont 6 entraineurs… Je pense que le professionnalisme, ça paye. On est super bien organisés, on est préparés. »

Des athlètes à l’honneur

Parmi les 21 garçons inscrits aux compétitions du week-end, quelques-uns ont déjà ramené des médailles à la maison.

Vendredi soir, dans le niveau 6, le plus haut niveau, Jérôme Pilon a remporté le bronze dans l’épreuve du sol et des anneaux, puis l’argent au saut. Il termine au 7e rang du cumulatif des six épreuves. Le garçon de 17 ans faisait aussi partie des athlètes pour l’épreuve de sélection pour les Jeux du Canada. Malheureusement, il ne passera pas à la troisième et dernière étape, mais ça augure bien pour les prochaines années.

« Les jeux du Canada c’est gros, c’est difficile de rentrer sur les équipes. On a travaillé vraiment fort et on commence à voir le fruit de notre travail », précise M. Alteyer.

Samedi après-midi, au niveau 2, les jeunes Maxim Angio-Maltais, Peter Reboul et Seifeldin Sweedy ont aussi remporté plusieurs médailles.

« C’est la première fois que c’est ici, ils sont vraiment contents et ils sont fiers. Ils ont travaillé toute l’année, puis toute la famille peut assister. Ils sont contents d’être à la maison, ils ont participé toute la fin de semaine pour aider à l'organisation. Ils ont une belle attitude, un bel esprit sportif », commente fièrement Vanessa Toulouse, entraineuse du volet masculin à Shergym et présidente du comité organisateur de la compétition.

Elle aussi se dit d’ailleurs très contente de la visibilité qu’apporte la compétition au club local. « C’est une belle visibilité pour le club, une belle visibilité pour le sport. Des fois on pense que la gymnastique c’est plus pour le côté féminin, mais non, on a plein de garçons qui en font et ça ne fait qu’augmenter ».

Le club Shergym compte 25 garçons dans le volet compétitif. L’événement se poursuit toute la journée dimanche.