La mairesse Vicki-May Hamm et plusieurs partisans des Cantonniers de Magog ont encouragé leurs favoris au Théâtre de Magog.

Les partisans rassemblés au Théâtre de Magog

Plus de 80 personnes s’étaient donné rendez-vous au Théâtre de Magog dimanche soir, afin de regarder la finale de la Coupe Telus opposant les Cantonniers de Magog aux Hounds de Notre Dame. Même si le résultat final ne fut pas au goût des amateurs présents, il y a fort à parier que ces réunions festives pour encourager les favoris locaux lorsqu’ils jouent à l’extérieur se transformeront en tradition.

La soirée de dimanche fut par contre plus calme que certaines autres de la semaine dernière. La puissante équipe des Hounds de Notre Dame a rapidement pris le contrôle du match et a asséné le coup de grâce en fin de deuxième période.

En retard 4-0, avec une seule période à faire, plusieurs partisans sentaient déjà que cette magnifique saison 2017-18 des Cantonniers ne serait pas couronnée de la Coupe Telus.

Tout de même, tous les matchs des Cantonniers disputés à la Coupe Telus de la dernière semaine, à Sudbury en Ontario, ont été présentés au Théâtre de Magog.

« C’est à la suite d’une discussion que j’ai eue avec Renaud Légaré, le président de l’équipe, que j’ai décidé d’organiser quelque chose pour que les gens de Magog puissent suivre les matchs. Renaud me disait que s’il n’était pas monté avec l’équipe, il aurait aimé organiser un événement semblable. J’ai ensuite rencontré Charles Blais, du Théâtre de Magog, et on s’est rapidement entendu », a dit l’ancien conseiller municipal Jean-Guy Gingras.

« Le voyage à Sudbury coûte 36 000 $ à l’équipe; même si on déduit le 15 000 $ reçu pour avoir remporté le trophée Jimmy-Ferrari, il en reste pas mal avant d’arriver au compte. On ne chargeait rien aux gens qui venaient regarder les matchs, on suggérait une contribution volontaire. Si on peut ainsi amasser quelques milliers de dollars, tant mieux. »

« On ne savait même pas si, techniquement, ça fonctionnerait! La prochaine fois, on va s’y prendre un peu plus d’avance et ça pourrait même s’étendre pour toute la durée des séries. Il n’y a pas de bars sportifs à Magog qui offre ça, alors on comble un besoin », a dit M. Gingras.