Le froid polaire des dernières semaines est apprécié par les organisateurs du Grand Prix Ski-Doo de Valcourt. Ceux-ci disent avoir une dizaine de jours d’avance sur leur calendrier de préparation.

Les organisateurs du Grand Prix Ski-Doo ravis par le froid

Le froid polaire des dernières semaines n’a pas fait que des malheureux. Les organisateurs du Grand Prix Ski-Doo de Valcourt ont profité de la très basse température pour tracer le circuit glacé.

Le responsable des communications, Jean-Nicolas Perron, estime que le froid, mélangé à la capacité de commencer les préparatifs plus tôt, donne une avance d’une dizaine de jours à la préparation du Grand Prix. « On fait un peu classe à part, mais on aime le froid. Ça nous donne de l’avance dans notre calendrier. Quand les conditions sont idéales, on fait un pouce de glace par jour sur l’ovale. Habituellement, ça nous prend entre 15 et 18 jours. Cette année, on a commencé le 30 décembre et on avait déjà huit pouces le 6 décembre », affirme-t-il, réjoui.

Par contre, pas question de relâcher malgré l’avance. En cas de temps chaud, la glace pourra rester épaisse même si celle-ci commence à fondre. « S’il y a un redoux, ça nous stresse beaucoup moins. Si l’on a déjà atteint notre objectif, tout ce qu’on fait de plus, c’est du bonus. Si ça fond, c’est moins grave », explique Jean-Nicolas Perron.

Malheureusement, le froid n’a pas que de bonnes vertus pour le Grand Prix Ski-Doo de Valcourt. « Travailler avec de l’eau lorsque la température ressentie est de — 35 degrés, ce n’est jamais agréable, indique M. Perron. On a des pompes qui partent du lac. Elle sert à remplir la citerne. On se croise les doigts, mais tout va bien cette année du côté de la tuyauterie. »

Le temps doux n’effraie pas les organisateurs du Grand Prix. « Il y a deux ans, on était presque rendus au gazon à la mi-janvier, car il avait plu. L’événement n’a jamais été annulé à cause de la pluie », rappelle M. Perron.

Au total, la piste a une largeur d’entre 15 et 26 mètres et une longueur de 805 mètres. Les bénévoles se relaient afin de glacer la piste à l’aide d’une grosse citerne. 12 pouces de glaces sont nécessaires afin d’assurer la tenue de l’événement, mais 18 pouces sont nécessaires pour la réussite de l’activité.