Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Les Maple Leafs battent le Canadien 5-3

Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne
Article réservé aux abonnés
MONTRÉAL — Malgré une semaine de préparation, le Canadien de Montréal s'est tiré dans le pied, samedi soir au Centre Bell.

Des erreurs coûteuses du Tricolore ont permis aux Maple Leafs de marquer trois buts en avantage numérique et les visiteurs se sont imposés par la marque de 5-3.

Le Canadien avait défait les Leafs 2-1 à Toronto samedi dernier, puis avait passé la semaine à s’entraîner pendant que ses rivaux disputaient trois rencontres face aux Sénateurs d’Ottawa.

Les Leafs ont eu l’air d’une machine bien rodée. Ils ont été 3-en-3 en avantage numérique en deuxième période. La meilleure unité de la LNH a terminé la rencontre avec une efficacité de 3-en-4.

«C’est décevant. Nous avions de bonnes jambes, nous avons eu des occasions. Si nous avions été plus efficaces, nous aurions pu l’emporter, a insisté l’entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien. Nous nous sommes tirés dans le pied. Ce n’est pas acceptable après une semaine de congé.»

Le Canadien avait limité Auston Matthews à un total de trois aides lors des trois premiers duels entre les deux équipes cette saison. L’étoile des Leafs a amassé deux buts et deux aides, samedi.

Matthews affiche 18 buts au compteur après 18 matchs. Il est le premier joueur depuis Daniel Alfredsson en 2005-06 à inscrire à une telle cadence en début de saison.

En retard 4-2 tard en deuxième période, la tentative de remontée du Tricolore a été freinée quand les arbitres ont refusé un but à Jesperi Kotkaniemi.

«C’est certain que ç’aurait été un but important. Nous serions revenus à 4-3, a souligné Julien. Il reste que le problème était plus important que ça. Ce sont les erreurs que nous avons commises. Nous n’étions pas à point mentalement. C’est ce qui nous a fait le plus de tort.»

Tyler Toffoli, Paul Byron et Kotkaniemi ont marqué pour le Canadien (9-5-2). Carey Price a repoussé 22 lancers.

Mitchell Marner a récolté un but et deux aides, tandis que Travis Boyd et Alexander Kerfoot ont aussi touché la cible pour les Maple Leafs (14-3-2). Morgan Rielly a été crédité de deux aides et Frederik Andersen a effectué 30 arrêts.

Tomas Tatar était de retour dans la formation du Canadien après avoir été laissé de côté samedi dernier.

Le Canadien jouera à nouveau dimanche soir à Ottawa, alors qu’il rendra visite aux Sénateurs.

Une deuxième période explosive

La première période a été relativement tranquille, même si les deux équipes ont eu quelques bonnes chances de marquer.

Andersen s’est signalé pendant un avantage numérique du Tricolore. Le gardien danois s’est déplacé rapidement à sa droite pour frustrer Joel Armia à bout portant.

De son côté, Price a été fumant devant Mikheyev, étirant le bras gauche pour voler l’attaquant russe qui croyait pouvoir tirer dans un filet ouvert.


« «C’est certain que ç’aurait été un but important. Nous serions revenus à 4-3. Il reste que le problème était plus important que ça. Ce sont les erreurs que nous avons commises. Nous n’étions pas à point mentalement. C’est ce qui nous a fait le plus de tort.» »
Claude Julien, entraîneur des Canadiens

Le match a véritablement pris son envol tôt en deuxième période, alors que les Leafs ont pris les devants 2-0 avant de voir le Canadien répliquer avec deux buts. Le tout dans un intervalle de 2:52.

Les Maple Leafs ont marqué chaque fois en avantage numérique, dont une fois en avantage numérique de deux joueurs. Matthews a lancé le bal à 1:05 grâce à un tir sur réception imparable. Boyd a ensuite profité d’une remise de Joe Thornton lors d’un surnombre 15 secondes plus tard.

Kotkaniemi a relancé le Canadien, marquant en échappée à 3:24. Byron l’a imité 33 secondes plus tard.

Marner a relancé les Leafs à 7:31. Il a orchestré une courte attaque à deux contre un et a opté pour un tir. Il a battu Price du côté de la mitaine.

Andersen a préservé l’avance des Maple Leafs avec des arrêts difficiles contre Toffoli et Jake Evans.

Il a été récompensé quand Matthews est revenu à la charge à 15:05, encore une fois en avantage numérique.

Le Canadien a cru avoir réduit l’écart avec 4:31 à faire au deuxième vingt. Kotkaniemi a poussé une rondelle libre tout juste derrière la ligne des buts.

Les arbitres ont révisé la séquence une première fois, confirmant que le disque avait franchi la ligne rouge. L’entraîneur-chef des Maple Leafs, Sheldon Keefe, a ensuite contesté le but, croyant qu’il y avait eu obstruction contre Andersen. Les arbitres sont retournés à leur écran et ont finalement annulé le but, jugeant que Kotkaniemi avait poussé la jambière gauche d’Andersen en voulant marquer.

Les Maple Leafs ont mis l’accent sur la défensive en troisième période et le Canadien a dû travailler fort pour générer quoi que ce soit à l’attaque.

Kerfoot a porté le coup de grâce avec 6:24 à faire, grâce à une remise de Jason Spezza sur une attaque à trois contre un.

Toffoli a inscrit un but de consolation pour le Tricolore avec 1:26 à écouler.

Échos de vestiaire

Jesperi Kotkaniemi a été surpris que son but en fin de deuxième période soit annulé.

«J’ai vu la rondelle. Je croyais que la jambière du gardien était un peu soulevée. C’est ça qui est ça. Je pense que le but aurait dû être accordé. Je ne suis pas certain du règlement, mais depuis que je joue, ce genre de but est bon.»

Joel Edmundson a admis que l’avantage numérique des Maple Leafs a fait la différence dans le match.

«Nous leur avons donné trop d’occasions en avantage numérique. Une punition écoulée peut vous donner de l’énergie. Nous ne l’avons pas fait ce soir. Nous leur avons donné trop de temps et d’espace avec la rondelle. Ils ont de bons tireurs et ils en ont profité.»

Paul Byron a insisté qu’il avait la même approche que d’habitude pour ce match, même s’il avait été soumis au ballottage en début de semaine.

«Je voulais jouer mon meilleur hockey, que je sais que je suis capable de jouer. J’avais eu une bonne semaine à l’entraînement avec mes compagnons de trio. Ç’a fait du bien. Mais le résultat ce soir est décevant.»