La troupe de Félix Potvin affrontera samedi les Lions du Lac St-Louis qui viseront une première victoire après deux revers contre les Magogois.

Les Lions avant les Gaulois

Inactifs vendredi, les Cantonniers de Magog disputeront deux rencontres en moins de 24 heures contre deux rivaux de leur division. Avant de recevoir les Gaulois de St-Hyacinthe dimanche à 13 h 30, la troupe de Félix Potvin empruntera l’autoroute 10 cet après-midi, direction Dollard des Ormeaux où les Lions du Lac St-Louis viseront une première victoire après deux revers contre les Magogois.

Depuis le début de la saison, les Lions sont capables du meilleur comme du pire. Ce qui n’enlève rien à la qualité de cette équipe qui nous a habitués à rebondir en deuxième moitié de saison.

« Les Lions sont toujours dangereux. Si on veut connaître du succès, il faut éviter de vouloir jouer comme eux sinon ça se terminera 7-6. C’est le piège qui guette la plupart des équipes quand elles mettent de côté toute responsabilité défensive. Samedi on espère reproduire un copier-coller de notre dernière victoire contre eux », explique Félix Potvin qui a déjà désigné son gardien affilié William Desmarais des Harfangs midget espoir du Triolet comme partant cet après-midi.

Rémi Poirier n’est toujours pas rétabli de sa blessure et la recrue Olivier Adam doit se payer tout le travail depuis déjà plusieurs semaines.

« Depuis que je dirige les Cantonniers, je n’ai jamais vu un gardien dans cette ligue être en mesure d’effectuer son travail adéquatement avec deux parties en moins de 24 heures. En rappelant William Desmarais pour le match de samedi et en lui demandant d’agir comme gardien partant, ça donnera une journée de congé de plus à Olivier. Il sera donc un peu plus reposé pour la visite des Gaulois dimanche », fait valoir le mentor des Cantos.

Mentionnons que William Desmarais était venu à un cheveu d’amorcer la saison avec les Forestiers d’Amos, étant le dernier gardien retranché au camp d’entraînement de cette formation.

Les Gaulois

Dimanche à Magog, ce sera déjà le quatrième affrontement de la campagne entre les Gaulois de St-Hyacinthe et les Cantonniers. Jusqu’ici, chaque joute s’est soldée par la marge d’un but, Magog l’emportant à deux reprises. Les deux dernières parties disputées au domicile des Gaulois avaient même nécessité du temps supplémentaire.

Préférant se concentrer sur le match de ses adolescents aujourd’hui à 15 heures contre les Lions, Félix Potvin a plutôt abordé la rivalité qui sévit entre ces deux équipes. « Plusieurs de nos joueurs proviennent du territoire de Granby et des environs. Ce n’est pas tellement loin de St-Hyacinthe. Les joueurs des deux équipes se connaissent et ça donne toujours des parties avec énormément d’intensité. C’est ce qu’on veut voir au hockey et contre St-Hyacinthe il n’en manque jamais. 

C’est le genre de confrontation qui rend le hockey intéressant et plaisant à regarder pour les amateurs et plaisant à jouer pour les joueurs », a souligné Potvin.