Les joueurs des Cougars du Collège Champlain ont reçu leur bague de champions pour la saison 2019, la semaine dernière. Simon-Neil Loisel, William Legault, Fabrice Hennekens, Alassane Diouf et Samuel Cloutier poursuivent leur entraînement estival au Complexe Thibault, avec Olivier Bissonnette.
Les joueurs des Cougars du Collège Champlain ont reçu leur bague de champions pour la saison 2019, la semaine dernière. Simon-Neil Loisel, William Legault, Fabrice Hennekens, Alassane Diouf et Samuel Cloutier poursuivent leur entraînement estival au Complexe Thibault, avec Olivier Bissonnette.

Les joueurs de football gardent espoir

Les joueurs de l’équipe de football des Cougars de Champlain gardent toujours espoir de disputer une saison «normale» de football collégial, l’automne prochain. À l’entraînement à l’extérieur depuis le début juin, et en gymnase depuis la semaine dernière, les champions en titre peaufinent leur préparation avec le même objectif qu’à l’habitude.

Plusieurs d’entre eux se donnent rendez-vous au gymnase du Complexe Thibault GM, plusieurs fois par semaine, sous la supervision du kinésiologue Olivier Bissonnette. 

Les plus jeunes joueurs, ceux du Triolet, s’entraînent l’après-midi.

Comme ils l’ont fait lors des dernières périodes estivales. Comme à l’habitude.

Mais, justement, la situation n’est pas habituelle.

Si, peu à peu, le déconfinement se poursuit, les joueurs de football de tous les niveaux ne savent toujours pas s’ils pourront fouler le terrain de nouveau, l’automne prochain.

Mais l’enthousiasme est de mise.

«Je suis assez confiant qu’il y aura une saison. Peut-être qu’elle sera plus courte. Peut-être qu’on ne jouera que contre des adversaires plus proches, de la même région, par exemple, c’est ce qu’on entend. On jouerait contre les clubs de la région de Québec, et ça pourrait peut-être se terminer contre des clubs de Montréal, si tout va bien. On entend plein de choses», a dit le receveur de passes Fabrice Hennekens, qui doit amorcer sa dernière année avec les Cougars, en 2020.

«C’était plus dur, au début de la pandémie. C’était difficile de s’entraîner tout seule, de trouver la motivation. Mais là, on voit que les choses changent un peu, ça évolue. En tout cas, c’est beaucoup plus motivant de s’entraîner avec les gars, de pouvoir les revoir. Je crois bien qu’on va avoir une saison comme d’habitude, enfin, on se croise les doigts pour ça», a dit le joueur de ligne offensive Alassane Diouf.

Cet ancien produit des Harfangs de l’école secondaire du Triolet a très bien fait, à sa saison recrue, avec les Cougars.

Il s’est non seulement taillé une place de partant sur le front offensif, il a également été nommé sur l’équipe d’étoiles du football collégial division 1.

Son rêve d’évoluer en NCAA est toujours bien présent. Mais le jeune homme format géant confirme qu’une saison annulée retarderait ses projets.

«J’ai déjà eu des discussions avec des entraîneurs de l’Université de Buffalo, du Connecticut, entre autres, et je devais participer à des camps cet été. C’est tomber à l’eau à cause de la pandémie. C’est encore mon but de jouer NCAA et je m’entraîne fort pour ça. S’il n’y a pas de saison, ça gaspillerait une belle chance de me faire voir», a-t-il dit.

Alassane Diouf et ses coéquipiers des Cougars ont bon espoir de jouer, cet automne.

Une bague comme baume

Les joueurs de l’édition 2019 des Cougars de Champlain ont reçu leur bague de champions, la semaine dernière.

S’il n’y a pas eu de soirée spéciale pour la remise, comme ce fut le cas il y a quelques années, chaque joueur a reçu sa bague, à sa manière.

«C’est JF (Jean-François Joncas) qui nous l’a donné, avec une lettre spéciale, une photo et le coffret qui contient la bague. Bon, on n’a pas eu de cérémonie et tout, mais c’était ben l’fun quand même! Surtout que c’était mon premier championnat, c’est assez spécial. Vendredi dernier, on a fait un Zoom toute l’équipe ensemble, et c’était vraiment bien de tous se revoir», a continué Fabrice Hennekens.

Les Cougars ont remporté le Bol d’Or 2019 disputé à Thetford Mines par 24-17 face aux Cheetahs de Vanier.

Les athlètes au rendez-vous

Au total, ce sont 26 joueurs des Harfangs du Triolet et environ 17 provenant d’autres programmes de football, qui gardent la forme cet été avec Olivier Bissonnette, en espérant disputer une saison de football l’automne prochain.

Ce dernier a mis en place les mesures sanitaires requises au gymnase du Complexe Thibault, et il a adapté ses programmes d’entraînement afin entre autres de respecter la distanciation.

«S’adapter, c’est le mot clé! S’il n’y a pas de prochaine saison, il y en aura une l’an prochain, de toute façon. C’est impossible de passer une année à rien faire et à perdre les acquis de la dernière année. Les gars voient plus loin, et c’est important. Leur motivation est bonne, ils voient qu’ils progressent bien, alors ça motive. Ils sont là depuis le premier jour, en ne sachant pas trop comment allaient se dérouler les semaines suivantes, c’est encourageant», a dit Olivier Bissonnette.

Les joueurs profitent de trois entraînements en musculation par semaine, et de deux entraînements de course.

« On a du désinfectant pour se laver les mains, on a un thermomètre et au début on prenait la température de chaque gars, systématiquement. On posait les mêmes questions qu’on entend à l’épicerie, par exemple. J’ai aussi une boîte de masque, quand les entraînements exigent une proximité. On lave les serviettes dès que possible. On voulait mettre le plus de mesures possible de l’avant afin de ne pas perdre ce privilège de pouvoir entraîner ces jeunes-là.»