Benjamin Proteau est un passionné du judo et vise les plus hauts sommets.

Les Jeux olympiques en tête à 14 ans

Benjamin Proteau rêve déjà aux Jeux olympiques. Et il n'a que 14 ans. Le judoka est l'un des meilleurs au Québec dans sa catégorie. Il réussit même à connaître du succès en étant surclassé. Les prochaines années seront déterminantes pour lui.
Le jeune sherbrookois a eu la piqure pour le judo à l'âge de cinq ans. Mais c'est lors de sa participation aux Jeux du Québec à Drummondville en 2015 que Benjamin Proteau s'est rendu compte que sa progression était fulgurante.
« J'ai obtenu le deuxième rang chez les moins de 42 kilos et j'étais surclassé dans la catégorie supérieure. Lors des prochains Jeux du Québec à Alma, je serai dans la classe U16 et je compétitionnerai chez les moins de 46 kilos. Je suis actuellement classé au troisième rang au Québec, donc j'espère évidemment décrocher une médaille. »
Trois fois par semaine, Benjamin consacre son temps à l'entraînement du judo. Il visite aussi le gymnase deux fois par semaine. Bref, malgré son jeune âge, il ne prend pas sa préparation à la légère. Ce qui lui a notamment valu la troisième position au championnat national de Calgary en 2016.
« C'est motivant parce que plus je gagne, plus j'ai le goût de gagner encore et de m'entraîner. J'aime le sentiment de la victoire et je veux y goûter le plus souvent possible », indique le judoka.
Puisque les cinq meilleurs au classement se qualifient pour les championnats canadiens, Benjamin Proteau devrait obtenir son billet pour les Nationaux 2017.
« Je viserai alors le premier rang. Ou du moins, un podium. Mon prochain objectif est de participer à des compétitions internationales », souligne celui qui fréquente le Séminaire de Sherbrooke.
Ce qui le pousse à se surpasser, c'est le rêve d'aller aux Jeux olympiques.
« C'est certain que j'y pense déjà parce qu'il est normal de viser le plus haut possible. J'aime ce que je fais et je pense que ça peut me mener loin. Je pratique un sport qui est peu connu de la population en général et l'esprit sportif retrouvé dans le judo me porte à aimer ça encore plus. J'aime la philosophie de ce sport. C'est difficile mentalement et c'est exigeant physiquement. Je ne changerais pas de discipline pour rien au monde! » résume Benjamin Proteau.