«Si la situation actuelle perdure, non», a répondu Mori, en japonais.
«Si la situation actuelle perdure, non», a répondu Mori, en japonais.

Les Jeux de Tokyo n’auront pas lieu si la situation n’évolue pas, dit Mori

Les Jeux olympiques de Tokyo pourraient être annulés si la situation entourant la pandémie de coronavirus demeure la même, a déclaré le président du comité organisateur mercredi.

Dans un entretien accordé au télédiffuseur japonais NHK, Yoshiro Mori a mentionné qu’il espère que la situation s’améliorera et a ajouté qu’un vaccin pourrait tout changer.

«Si ce genre de situation (la pandémie) perdure, est-ce possible de présenter des Jeux olympiques?», a demandé la chaîne NHK à Mori.

«Si la situation actuelle perdure, non», a répondu Mori, en japonais.

Les Jeux de Tokyo doivent s’ouvrir le 23 juillet 2021 - dans un an, à compter de jeudi. Une petite cérémonie de 15 minutes, à huis clos, est prévue jeudi au nouveau stade national afin de souligner l’événement.

Le Comité international olympique (CIO) et le comité organisateur japonais ont répété à maintes reprises leur volonté de présenter les JO, bien qu’ils aient offert très peu de détails quant à la manière de les organiser en pleine pandémie de coronavirus.

Le CIO et le comité organisateur ont aussi dit que les JO ne seront pas reportés une deuxième fois, mais qu’ils seraient plutôt annulés.

«Nous ne pouvons répondre à toutes ces questions hypothétiques, a admis Mori. Je ne crois pas que cette situation se poursuivra pendant encore un an.»

Les scientifiques ont déclaré qu’un vaccin pourrait être prêt d’ici six à neuf mois, ce qui changerait la donne selon Mori. Certains, cependant, se demandent si les jeunes athlètes devraient être la priorité, et s’ils accepteraient tous d’être vaccinés.

«La viabilité des Jeux olympiques dépend de la volonté humaine de vaincre le coronavirus, a martelé Mori. Il faudra, d’abord et avant tout, développer un vaccin ou un médicament.»

Le comité organisateur et le CIO ont réitéré leur volonté de présenter des JO plus modestes, afin de limiter l’explosion des coûts. Les dirigeants ne peuvent toujours pas dire si les spectateurs auront accès aux sites de compétitions l’an prochain, et si les athlètes devront se placer en quarantaine. Ils ont rappelé que très peu de détails seront offerts avant l’automne.

Au total, 11 000 athlètes olympiques et 4400 athlètes paralympiques doivent s’exécuter dans 42 installations différentes.

On dénombre environ 1000 morts attribuables au coronavirus au Japon. Tokyo a observé une hausse du nombre de cas ces dernières semaines, et une pointe de près de 300 a même été enregistrée la semaine dernière.

Ces statistiques sont toutefois relativement modestes pour une région métropolitaine qui compte environ 14 millions d’habitants.