Justin Bergeron de Magog a été nommé le défenseur du mois dans la LHJMQ.

Les Huskies en mode revanche

Les Huskies de Rouyn-Noranda n’ont toujours pas digéré leur défaite de 4-2 subie à domicile le 24 octobre dernier. Le Phœnix mettait ainsi fin à la séquence de onze victoires de la Meute. Les Huskies ont bien l’intention de prendre leur revanche vendredi soir à Sherbrooke.

Le défenseur par excellence du dernier mois dans la LHJMQ Justin Bergeron sera de retour dans sa région natale. Le Magogois tentera alors de remettre au Phœnix la monnaie de sa pièce.

« C’était probablement l’une de nos pires parties de la saison, note l’ancien des Cantonniers de Magog. On n’a pas joué à notre niveau. Ce n’était pas le vrai visage de notre équipe et on tentera de montrer à Sherbrooke la raison pour laquelle on se trouve au sommet de l’association Ouest », indique Bergeron.

Les Huskies forment effectivement la deuxième meilleure équipe de la LHJMQ à l’heure actuelle.

« On veut remettre les pendules à l’heure, assure Bergeron. On veut se prouver vendredi soir et je serais surpris que le résultat soit le même que la dernière fois. Ça va bien pour nous cette saison. On mise sur une belle profondeur en offensive, on a d’excellents défenseurs et on mise sur deux très bons gardiens, dont Samuel Harvey. Notre but est de se maintenir au sommet », précise le défenseur de 18 ans.

Bons chaque année

Les Huskies font partie de ces équipes qui demeurent redoutables de saison en saison. Encore une fois cette année, la Meute est vue parmi les meilleurs aspirants.

« On doit donner le crédit aux recruteurs. Ils savent comment aller chercher la perle rare en fin de repêchage », indique Justin Bergeron.

La saison dernière, les Huskies ont terminé avec une fiche intéressante de 39-19-7-4. Il y a deux ans, ils ont terminé au deuxième rang du classement général avec un dossier de 43-18-2-5. En 2015-2016, ils ont trôné au sommet grâce à une fiche de 54-9-3-2. Leur pire classement depuis que le Phœnix évolue dans la LHJMQ (2012) : le onzième rang.

« Encore cette année, on compte sur des joueurs qui étonnent. La relève est intéressante. Je pense entre autres à Alex Beaucage, qui est admissible au repêchage cette année », indique le joueur des Huskies.

 Un premier vrai été d’entraînement

Invité au camp des recrues des Bruins de Boston, Justin Bergeron a connu un vrai premier été d’entraînement.

« J’ai pris ma mise en forme au sérieux. Je pense que c’est la première fois de ma vie que je prends l’entraînement autant à cœur. Je savais que j’avais une grosse saison devant moi. Je souhaitais arriver prêt au camp des Bruins et je suis content de ma préparation. Ça parait dans mon début de saison. En plus, j’ai quitté Boston avec plus de confiance en moi. »

En 17 parties, Bergeron présente des chiffres impressionnants : six buts et huit mentions d’aide, sans oublier son différentiel de +14. Il se trouve présentement au quatrième rang des meilleurs pointeurs de la LHJMQ chez les défenseurs.

« L’année des 18 ans dans le junior majeur est cruciale pour le cheminement d’un joueur, rappelle-t-il. Physiquement, on se développe rapidement. J’ai compris certaines choses au début de la saison. Si je me pressais à compléter les jeux la saison dernière, cette fois je sais que j’ai plus de temps pour réagir. Je ne dois pas trop me dépêcher et je profite de cette seconde supplémentaire que je me donne pour prendre des décisions sur la glace. »

Retour au bercail

En ayant grandi à Magog, Justin Bergeron voit ses visites à Sherbrooke comme un retour à la maison.

« Le Phœnix est l’équipe de ma région et il y a toujours plusieurs membres de ma famille et des amis qui viennent au Palais des sports pour me voir jouer. C’est toujours un match spécial pour moi », termine Justin Bergeron.

En vitesse

Bailey Peach effectuera un retour au jeu après avoir raté plus d’un mois d’activités. L’attaquant du Phœnix avait été frappé de côté lors de la partie contre les Remparts à Québec et avait subi une dislocation de l’épaule. « Il est revenu en grande forme. J’étais surpris de le voir aussi à l’aise sur la glace cette semaine. C’est entre autres la raison pour laquelle il évoluera avec Sam Poulin et Félix Robert », a expliqué Stéphane Julien, entraîneur du Phœnix.

***

La présence de Taro Jentzsch demeure incertaine. L’Allemand combat un virus et son cas sera réévalué avant la partie de vendredi soir.

***

Jérémy Rainville doit prendre son mal en patience en étant laissé de côté pour un autre match. La situation de Jentzsch pourrait avoir des répercussions sur son retour au jeu.

***

Le Sherbrookois Patrick Guay n’a toujours pas patiné cette semaine. Blessé à la jambe, Guay ne disputera pas les matchs du week-end.