L’implication de Jean-Philippe Lemay et Guillaume Deslauriers a été reconnue par Patinage de vitesse Canada qui a attribué le prix Jean Grenier du Bénévole de l’année au premier et un des trois prix d’Excellence des entraîneurs au second.
L’implication de Jean-Philippe Lemay et Guillaume Deslauriers a été reconnue par Patinage de vitesse Canada qui a attribué le prix Jean Grenier du Bénévole de l’année au premier et un des trois prix d’Excellence des entraîneurs au second.

Les honneurs pour Lemay et Deslauriers

Andréanne Beaudry
Andréanne Beaudry
La Tribune
Le dévoilement des récipiendaires pour les prix annuels de Patinage de vitesse Canada (PVC) se poursuit. Cette année, Jean-Philippe Lemay et Guillaume Deslauriers remportent respectivement une distinction dans les catégories Bénévole de l’année et prix d’Excellence des entraîneurs.

Même si le Sherbrookois Jean-Philippe Lemay a récemment mis fin à sa carrière de patineur de vitesse courte piste, il continue à s’impliquer activement dans son sport.

« Je suis très honoré de remporter ce prix! Cette reconnaissance pour mon implication et mon engagement envers le patinage de vitesse me touche vraiment. Je suis heureux de contribuer au développement du sport et de m’investir pour les athlètes de tous les niveaux », affirme le récipiendaire du prix Jean Grenier.

Le prix Jean Grenier est attribué à un bénévole ou un administrateur remarquable qui a contribué de façon inestimable au mieux-être du patinage de vitesse au Canada, explique le PVC dans son récent communiqué de presse.

Pour l’ex-athlète, le bénévolat est entre autres une belle manière de donner au suivant.

« Lorsque je patinais, il y avait des bénévoles pour s’assurer que tout se déroule bien. Je considère que c’est maintenant à mon tour », mentionne celui qui est également l’un des adjoints aux compétitions à la Fédération de patinage de vitesse du Québec.

En plus d’investir du temps dans l’organisation des compétitions, Jean-Philippe Lemay a permis à Sherbrooke d’organiser en 2018 la toute première compétition sans papier. En d’autres mots, les officiels ont utilisé des tablettes pour saisir les différentes données, et ce, grâce au système des résultats mis au point par le jeune homme de 20 ans.

Pour le Club de patinage de vitesse de Sherbrooke (CPVS), Jean-Philippe Lemay a également joué un rôle important dans l’installation et la configuration du nouveau système de chronométrage par transpondeur dans la dernière année.

Quant à lui, Guillaume Deslauriers est l’un des trois récipiendaires pour le prix d’Excellence des entraîneurs. Ce prix est attribué aux personnes qui ont contribué de manière importante au patinage de vitesse en tant qu’entraîneur.

« J’étais bien surpris de voir cette nomination ce matin sur les réseaux sociaux. C’est même mon ami Jean-Philippe qui m’a texté pour me dire que c’est lui qui a posé ma candidature, car il trouvait que j’avais fait un bon travail au club », explique Guillaume Deslauriers qui ne connaissait même pas l’existence de ce prix quelques heures plus tôt.

Au CPVS, Guillaume Deslauriers est l’un des entraîneurs-responsables depuis 2017 de l’École de patin Les Pingouins offert à des jeunes de 3 ans et plus. Il est également responsable d’un groupe d’athlètes de 12-13 ans dans le volet Longues-Lames.

« J’ai été admis en médecine à l’Université de Sherbrooke, donc ça risque d’être plus complexe de maintenir mon implication, mais c’est certain que je vais continuer avec l’école de patin. En Longues-Lames, je n’ai pas reçu ma nouvelle distribution de tâches, mais c’est certain que je vais m’impliquer autant que je peux «, ajoute Guillaume Deslauriers, qui souhaite rester dans l’univers du patin de vitesse.

Ce dernier tient également à remercier et féliciter son compatriote Jean-Philippe Lemay, mais aussi tout le CPVS pour cette nomination.