Les Harfangs de Sherbrooke évolueront dans la division Pee-wee AA Élites, lors du 61e Tournoi international de hockey pee-wee de Québec, dès mercredi. Certains joueurs étaient absents lors de la prise de la photo.

Les Harfangs à Québec pour profiter de l’expérience

Les Harfangs de Sherbrooke ont finalisé leur préparation en vue du 61e Tournoi international de hockey pee-wee de Québec, mardi après-midi avec un dernier entraînement à Sherbrooke. Dès mercredi, la troupe de l’entraîneur-chef de première année Jean-Christophe Gauthier sera en action dans la Vieille Capitale face au Noir et Or De Mortagne de Boucherville.

L’équipe de catégorie pee-wee AAA connaît une solide saison régulière jusqu’à présent. Avec une fiche de 16 victoires, trois défaites et quatre matchs nuls, les Harfangs occupent le deuxième rang du classement général du pee-wee AAA dans la Ligue de hockey élite du Québec,

Et ils ne sont qu’à deux points du premier rang, détenu par le Vert et Noir de l’École Fadette de Saint-Hyacinthe, qui domine avec 57 points au classement.

À Québec, les Harfangs évolueront en division Pee-wee AA Élites.

Champion en 2002

Même s’il en est à une première année comme entraîneur-chef, Jean-Christophe Gauthier connaît bien le Tournoi pee-wee de Québec. Et pour cause.

Avec sa formation d’Acton Vale, il a remporté les grands honneurs de la 43e édition de ce prestigieux tournoi de hockey pee-wee, en 2002.

« La réputation du Tournoi n’est plus à faire. C’est vraiment toute une expérience pour un jeune joueur de hockey. Et c’est ce que j’ai voulu transmettre à nos joueurs. C’est gros, et il faut être prêt à ça. En même temps, ce tournoi n’est pas une finalité dans notre saison. C’est un tournoi comme les autres dans notre processus de développement, et on va l’aborder comme ça », a dit le jeune homme de 30 ans.

« Les pièges sont nombreux. Il ne faut pas oublier que c’est seulement deux matchs, il faut donc les prendre un à la fois, et non se faire emporter par la magie du tournoi. Il y a plusieurs risques de se faire distraire, alors il faut rester concentré. »

Gauthier a montré sa bannière de champion et sa bague à ses joueurs, lundi soir.

Comme Jean-Christophe Gauthier en est à une première année à titre d’entraîneur-chef, avec les Harfangs, il amorce une carrière qu’il aimerait poursuivre encore longtemps.

Jean-Christophe Gauthier en est à une première année comme entraîneur-chef des Harfangs.

Carrière pro en France

Originaire d’Acton Vale, Gauthier a disputé son hockey midget AAA à Rivière-du-Loup, avant de jouer pendant quatre ans avec les Screaming Eagles du Cap Breton, dans la LHJMQ.

Après un passage d’un an au sein de la LHJAAAQ, Gauthier a mis le cap vers la France, où il a connu une carrière professionnelle de six ans, avec Villard-de-Lans, Caen et Bordeaux, en ligne Magnus.

Des blessures l’ont forcé à interrompre sa carrière.

De retour à Sherbrooke, il s’est inscrit à l’Université de Sherbrooke, en kinésiologie

« De retour en région, je m’intéressais toujours au hockey et je voulais y retravailler. On m’a offert ce poste à la barre de l’équipe pee-wee AAA des Harfangs. Jusqu’à présent, ça se passe plutôt bien! J’ai une belle équipe. C’est une belle cuvée de talent, je ne pouvais demander mieux. Mon rôle est de les faire progresser individuellement, et en équipe, et tous les efforts sont mis là-dessus », a dit le jeune homme.

« C’est ma première année comme entraîneur, et même si j’ai de l’expérience comme joueur, c’est autre chose de diriger des jeunes joueurs d’âge pee-wee! Je suis en apprentissage, moi aussi. C’est beaucoup de travail, mais j’aime ça, j’ai hâte de voir ce que ça va donner à Québec, et pour le reste de la saison. L’important, c’est de progresser. »

Le match de mercredi est prévu à 18 h.

Selon le résultat de cette rencontre, le deuxième match des Harfangs sera disputé dimanche, ou mardi prochain.