Les golfeurs et golfeuses peuvent à nouveau profiter du 19e trou, au grand plaisir des clubs de golf.
Les golfeurs et golfeuses peuvent à nouveau profiter du 19e trou, au grand plaisir des clubs de golf.

Les golfeurs de retour au 19e trou

SHERBROOKE — Il y avait plus que des sourires lundi en fin de journée, sur les terrains de golf de la région. La poursuite du déconfinement permet désormais aux clubs d’ouvrir leurs terrasses et leur service de restauration afin de faire revivre le fameux 19e trou, qui n’était pas accessible depuis le début de l’ouverture de la saison de golf. La permission d’accueillir des tournois est la prochaine étape importante à être franchie.

Si la saison de golf a été retardée à cause de la pandémie, les clubs de golf de la région ont profité du beau temps et de l’intérêt immense des golfeurs pour leur sport afin de combler un peu les pertes liées à la COVID-19.

Si la réouverture des cuisines, autorisée depuis lundi, est un autre baume, les regards des professionnels questionnés se tournent désormais vers l’accueil de tournois corporatifs ou caritatifs.

« L’impact est intéressant, ça amène des ventes supplémentaires, c’est certain. Mais ce qui ferait une plus grosse différence, ce sont les tournois. Mais on ne peut en avoir encore. Et on n’a aucune idée de la période qu’on pourra recommencer à en accueillir. D’après moi, on ne pourra pas avant le mois de septembre. C’est ce que je pense, mais on est dans le néant à ce sujet », a dit Guy Faucher, le pro au Club de golf Milby.

« On a pu rouvrir la cuisine, les gens peuvent s’asseoir après leur ronde, ou avant, dans la salle à manger. On a mis moins de tables, pour respecter la distanciation. Alors plutôt que d’avoir 60 places, on en a 22. Mais au moins les gens peuvent s’asseoir et manger. Ce sont des bons revenus, ça fait une grosse différence. »

« On avait quatre tournois prévus en juin, ça représente un bon montant, soit environ 10 000 $ de revenus bruts. En juillet, on garde ça pour les membres et les visiteurs. En août, on en a quatre, et en septembre aussi. Et on doit accueillir les championnats universitaires RSEQ de golf, en septembre. C’est un gros événement », a dit Guy Gaucher.

« En plus des tournois, on avait 12 mariages et leurs réceptions prévus chez nous. Ce sont aussi des événements payants pour nous, qui se déroulent le samedi soir, quand il n’y a pas grand-chose qui se passe au club. Tous les mariages ont été reprogrammés, ou presque, à l’an prochain. »

Le beau temps aide beaucoup, confirme Guy Faucher.

« Ça joue beaucoup au golf, on a environ 200 golfeurs tous les jours, alors ça aide. Les gens sont contents de pouvoir jouer de nouveau. »

Sherbrooke aussi

La bonne humeur est également au rendez-vous au Club de golf de Sherbrooke, où les sportifs peuvent désormais profiter de la terrasse.

« Le casse-croûte était déjà ouvert, pour des lunchs entre les deux neufs. Mais là, l’ouverture du 19e trou, c’est plus intéressant! On avait les Amis du golf aujourd’hui au Club, ce qui signifie environ 300 golfeurs, alors ils vont pouvoir profiter de la terrasse après leur ronde. Ça roule beaucoup, lors de ces journées. Les gens peuvent prendre une bière et parler de leur ronde. On peut voir qu’ils sont contents de se retrouver. On a aménagé la terrasse en conséquence, pour respecter les règles sanitaires. Il y avait des sourires sur la terrasse aujourd’hui! Ça va en détendre quelques-uns! » a dit la professionnelle Josée Pérusse.

« On connaît un succès fou pour le départ de la saison, mais c’est juste sur le terrain que ça se passait. Avec l’ouverture de notre terrasse, et la température qui sera très belle toute la semaine, c’est bon pour nous. »

« Pour les tournois, c’est plate un peu. Le gouvernement accorde maintenant des rassemblements de 50 personnes, mais des tournois de 144 golfeurs, on en avait déjà plusieurs de prévus cet été. On en a reporté quelques un en septembre, et on essaie de voir ceux qui sont originaux dans leur formule, on pourrait leur proposer un nouveau style genre « Boîte à lunch », afin que les gens puissent rester dans leurs voiturettes. Certains tournois vont aussi diminuer leur nombre de joueurs. Les formules vont changer un peu. On attend que la règlementation s’assouplisse un peu, mais on ne contrôle rien de ça », a poursuivi Mme Pérusse.

« Juin pour nous c’est bon. En juillet, on garde ça pour les membres et les visiteurs, mais en août, c’est un gros mois pour les tournois. Au moins, on compense avec notre terrain, qui est très beau. On accueille de 200 à 300 golfeurs par jour. Les commentaires sont très positifs. »