Le duel entre les Cantonniers de Magog et les Gaulois du Collège Antoine-Girouard de Saint-Hyacinthe a duré le minimum de trois parties, toutes remportées par les Maskoutains, qui vengent ainsi leur défaite en huitième de finale contre ces mêmes Cantonniers l'an dernier.

Les Gaulois se vengent

13 minutes, c'est tout ce dont ont eu besoin les Gaulois d'Antoine-Girouard pour l'emporter 4-0 et éliminer les Cantonniers de Magog en ronde huitième de finale de la Ligue midget AAA du Québec. Les finalistes de la saison dernière partent donc en vacances de façon expéditive et sans avoir goûté à la victoire dans les séries 2017. Les Gaulois prennent aussi leur revanche, eux qui avaient été éliminés par les Magogois il y a un an.
Après avoir gagné lors des deux premières joutes de cette série trois de cinq à l'aréna de Magog, les Gaulois n'ont laissé planer aucun doute quant à leurs intentions d'en finir rapidement avec les troupiers de Félix Potvin à leur retour à leur domicile au stade LP Gaucher de Saint-Hyacinthe.
Gabriel Lévesque, deux fois, et Sean Larochelle ont donc sonné la charge dans les 13 premières minutes de jeu pour chasser du match le gardien partant Rémi Poirier. Avec les récentes difficultés des Cantonniers en attaque, la côte devenait passablement abrupte à surmonter avec le résultat que pour la seconde fois dans cette série les Magogois ont été lessivés 4-0.
Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, les attaquants des Cantonniers ont terminé la série sans pouvoir enfiler un seul but aux dépens du gardien Jonathan Lemieux des Gaulois. On se souvient que lors du match numéro deux, ce sont les défenseurs Justin Bergeron et Isaak Châteauneuf qui avaient marqué dans une cause perdante.
Des erreurs
Il va sans dire que les Cantonniers se devaient de connaître un fort début de match et s'inscrire les premiers au tableau indicateur, ne serait-ce que pour se donner une confiance qui a fait défaut dans la série. C'est tout le contraire qui s'est produit avec le premier des deux buts de Gabriel Lévesque à la 58e seconde de jeu.
« Il faut donner crédit aux Gaulois. Rien ne sert d'identifier des coupables dans notre équipe. Les joueurs des Gaulois y croyaient possiblement plus que les nôtres. Ils n'étaient certainement pas étouffés par la pression. Ils ont toujours réussi à nous faire payer pour nos erreurs. De notre côté, tout était ardu », d'expliquer Félix Potvin qui a retiré son gardien Rémi Poirier après le troisième but des Gaulois dans l'espoir que cela produise un effet positif sur les joueurs. Même si le gardien William Desmarais, appelé en relève, a bien fait, les Gaulois étaient en plein contrôle du match.
Après avoir atteint la finale du circuit Denis Baillargé la saison dernière, les Cantonniers sont les premiers éliminés cette année avec les Forestiers d'Amos.