Sans ligue dans laquelle évoluer, les Gaiters disputent des matchs hors-concours cette année en espérant faire partie du circuit du Sport interuniversitaire canadien l’an prochain.

Les Gaiters s’approchent du RSEQ

Un premier défi de taille attend l’équipe de hockey féminin des Gaiters de l’Université Bishop’s, qui affrontera vendredi les Martlets de McGill. Plus les jours avancent, plus le club de hockey semble d’ailleurs s’approcher de son objectif d’intégrer les rangs du RSEQ la saison prochaine. Mais d’ici là, il devra se contenter de parties hors-concours en espérant obtenir la confirmation de son adhésion au mois de décembre.

« Ce sera un bon test pour nous vendredi à Montréal, indique l’entraîneur-chef Dominic Desmarais. On verra alors si notre équipe se trouve à des années-lumière des autres équipes du Réseau du sport étudiant du Québec. Est-ce que tout le monde se rendra compte qu’il faudra mettre les bouchées doubles dans les prochains mois pour être de calibre? Peut-être que oui. C’est ce que l’on verra vendredi. »

Le pilote des Gaiters admet que sa formation n’est pas arrivée à maturité à cause de la jeunesse de ses joueuses. Ces dernières affronteront une formation qui visera cette année le titre national.

À leurs deux premières parties hors-concours, les Gaiters ont tout de même vaincu la formation du Collège Stanstead par la marque de 4 à 3, mais se sont inclinées au compte de 4 à 3 contre l’Université Moncton.

« Il ne faut pas oublier que l’équipe n’était qu’un club sportif non reconnu il y a trois ans, soutient Desmarais. L’équipe des Polar bears est ensuite devenue les Gaiters et l’an dernier, elle a été reconnue comme étant une équipe universitaire. On a connu du succès à notre deuxième année au sein de l’ACHA division 2 (American college hockey association) et on croit que dès l’an prochain, on sera prêts à faire le saut vers le circuit du Sport interuniversitaire canadien, mais on a encore beaucoup de choses à faire avant d’atteindre notre but. »

Selon lui, tout indique que le RSEQ accueillera une sixième équipe l’an prochain.

« On serait contents d’offrir une belle opposition à une équipe comme celle de McGill, mais nos résultats de cette année ne sont pas un critère d’admissibilité. Tout est une question administrative. Les commentaires des dirigeants ont toujours été favorables. On suit maintenant le processus et on espère avoir une réponse positive le 1er décembre prochain. »

Une relève de qualité

Le recrutement se poursuivra dans les prochains mois et la bonne nouvelle pour les Gaiters est que la relève sherbrookoise sera de qualité.

« On a aussi fait des démarches auprès de certaines joueuses de Toronto, mais on sait très bien que les Harfangs ont un très bon programme de hockey et qu’il y a d’excellentes joueuses chez les Cougars et dans notre formation actuelle. Avant tout, on souhaite donner une saveur locale à notre prochain alignement. Présentement, on compte deux joueuses de Sherbrooke », précise Dominic Desmarais.

Selon lui, l’Université Bishop’s se démarque des cinq autres formations du RSEQ.

« On compte déjà trois formations dans la région de Montréal et deux à Ottawa. Sherbrooke se démarquera alors. L’Université Bishop’s est un plus petit campus et se spécialise dans plusieurs disciplines scolaires. On sortirait ainsi du lot pour attirer de bonnes joueuses », clame l’entraîneur.

+

Les Cougars féminins comme club-école

La formation de hockey féminin des Cougars serait bien entendu la première à se réjouir de l’arrivée des Gaiters dans le circuit universitaire féminin du RSEQ et n’hésiterait pas à jouer le rôle de club-école. 

Possédant cette année un alignement de premier ordre, l’entraîneur des Cougars n’ose pas prétendre que son club deviendrait automatiquement l’équipe affiliée aux Gaiters, mais Dave Evangelho ose croire que plusieurs de ses joueuses pourraient faire le saut vers l’équipe universitaire qui se retrouve sur le même campus. 

« Ça permettrait en plus à nos joueuses de ne pas s’expatrier pour continuer leur carrière. La structure de hockey féminin est excellente en région et ce serait la suite logique de voir les Gaiters évoluer dans le RSEQ », soutient le pilote des Cougars. 

Ce dernier estime que dès cette année, malgré le jeune âge de ses joueuses, son équipe peut espérer figurer parmi les meilleures de la division 1.

D’ailleurs, les Cougars présentent un dossier de quatre victoires et une défaite en fusillade, qui leur permet d’atteindre le sommet du classement après cinq parties. 

« On parle plus de processus que de résultats malgré tout, indique Dave Evangelho. Chose certaine, c’est que l’on compte quelques joueuses qui se trouvent parmi les meilleures en province. On a justement battu Limoilou, qui n’avait pas perdu à domicile depuis de nombreuses années. »

Les joueuses des Cougars recevront dimanche la formation de Saint-Laurent à 15 h 30 à l’aréna Jane & Eric Molson et tenteront alors de demeurer invaincues en temps réglementaire. 

David Evanghelo

+

Nouvelle mentalité chez les Cougars masculins

Un changement d’attitude était espéré par l’entraîneur Stephan Lebeau en vue de la nouvelle saison et en accueillant 12 nouveaux joueurs cette année, le pilote des Cougars masculins peut entreprendre ce virage rapidement. 

« J’espère une nouvelle attitude de la part de mon équipe. Ce n’était pas la fin du monde l’an dernier, mais on manquait parfois de sérieux dans notre façon de s’attarder aux détails. Là, je souhaite voir mon club jouer avec passion. J’avais lancé le message l’an dernier. Je veux que l’on adhère aux valeurs des Cougars et que certains comportements changent. Je vois d’ailleurs mes joueurs être engagés au quotidien. »

Après six parties, l’équipe de hockey du Collège Champlain a obtenu quatre victoires en six parties et se prépare pour une fin de semaine d’activités bien remplie en affrontant Thetford Mines vendredi et Alma dimanche, deux matchs sur la route. 

« On sera une équipe à découvrir cette saison, estime Lebeau. Plusieurs joueurs ont quitté pour jouer à l’extérieur du Québec et d’autres ont gradué dans la LHJMQ. On forme une jeune équipe et ce sera excitant de nous suivre. Une belle parité est retrouvée dans notre ligue. Ce ne sera pas évident de se démarquer. Mais notre but sera d’arriver prêts pour les séries pour se donner de meilleures chances de gagner le championnat. Les vétérans devront prendre la relève et montrer la bonne voie à nos recrues afin de connaître du succès cette saison. »

Stephan Lebeau